Le Maroc met en oeuvre une nouvelle approche du partenariat Sud-Sud

Le Maroc met en oeuvre une nouvelle approche du partenariat Sud-Sud

La visite officielle qu’a entamé, jeudi, SM le Roi Mohammed VI en République de Guinée Equatoriale, s’inscrit en droite ligne de la nouvelle stratégie du Maroc, conduite depuis quelques années, visant à développer un partenariat tous azimuts avec les pays africains, suivant une approche et une philosophie nouvelles de coopération Sud-Sud.
En effet, le Maroc a lancé une nouvelle forme de coopération avec ses partenaires africains, en mettant à leur disposition son savoir-faire et son expérience dans des secteurs qui constituent, à terme, une des clefs du développement de ces pays, notamment l’agriculture, mais aussi l’habitat, le transport, les infrastructures et la santé. Lors de ses tournées successives dans une dizaine de pays africains, SM le Roi avait, en effet, lancé et inauguré une série de projets socio-économiques ainsi que des campagnes de soins, impliquant notamment des équipes médicales des FAR, en faveur des couches défavorisées, suscitant ainsi la satisfaction des populations locales. Il s’agit en l’occurrence d’interventions multidimensionnelles, dont l’une des plus importantes a été la provocation des pluies, grâce à une expertise marocaine confirmée, dont les résultats ont été concluants.
Outre l’effacement des ardoises à l’égard du Maroc, en faveur de certains pays les plus endettés, annoncé lors d’un Sommet Afrique-UE au Caire, le Maroc avait décidé la création de La Fondation Alaouite pour le développement humain durable, avec siège à Dakar, dédiée au développement social et humain des pays africains amis, dont le premier projet retenu est la construction d’une clinique d’ophtalmologie à Dakar.
Ces multiples actions viennent en effet corroborer la nouvelle dimension imprimée par le Royaume à son partenariat avec les pays africains, et les nouvelles orientations de la politique africaine du Maroc. Cette coopération désintéressée, sincère et féconde, a produit des résultats tangibles et ouvert de très bonnes perspectives devant les opérateurs des deux pays, qui sont aujourd’hui engagés ensemble dans une série de chantiers dans les domaines de l’habitat, des transports, des banques. Elle traduit également le vœu du Maroc de faire de la coopération Sud-Sud non seulement un choix stratégique, mais une œuvre collective de développement. Les tournées effectuées ces dernières années par SM le Roi dans les pays africains, ont donné un sens concret à cet engagement, qui confère aux secteurs publics et privés des rôles complémentaires d’autant plus que le continent est désormais tourné vers l’investissement en tant que moyen pour pallier les déficits sociaux dont souffrent ses populations.
Les tournées Royales dans les pays d’Afrique ont été couronnées par la signature d’importants accords et conventions de coopération, dédiés à la réalisation de projets à caractère social et humain, outre les projets économiques dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant entre les opérateurs économiques, particulièrement dans les secteurs d’activité où le Royaume dispose d’une expertise reconnue et qui offrent d’importantes marges de croissance, d’un côté comme de l’autre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *