Le Maroc, plate-forme de l’action arabe

L’Emir du Qatar, Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, et le président égyptien Mohamed Hosni Moubarak sur invitation de SM Mohammed VI, ont visité le Maroc, alors que le monde arabe se trouve confronté à plusieurs défis dont la situation dans les territoires occupés et la crise entre l’Irak et les Etats-Unis.
Ainsi, la visite de l’Emir du Qatar, SA Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani a été l’occasion pour les deux chefs d’Etat d’évaluer la situation qui prévaut actuellement aux territoires occupés ainsi que les développements de la question palestinienne, à laquelle SM le Roi Mohammed VI, en sa qualité de Président du Comité Al-Qods, et Cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, Président en exercice de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), accordent un intérêt éminent, à travers des initiatives et des contacts aux niveaux arabe, islamique et international.
Concernant les relations bilatérales entre les deux pays, cette visite a permis de relancer les relations économiques entre le Maroc et le Qatar et ce conformément à l’accord conclu entre les deux parties pour la création d’une commission mixte de coopération sous la présidence des ministres des affaires étrangères des deux pays.
Pour ce qui est de la visite du président égyptien, Mohamed Hosni Moubarak, qui a pris fin mercredi, un communiqué commun fait état d’un appel des deux chefs d’Etat à la communauté internationale, et en particulier aux membres permanents du Conseil de sécurité, à assumer leur responsabilité en protégeant le peuple palestinien et en amenant le gouvernement israélien à mettre fin à son escalade militaire continue et à respecter les choix du peuple palestinien. En ce qui concerne l’Irak, les deux dirigeants arabes ont salué l’acceptation sans condition par le gouvernement irakien du retour des inspecteurs de l’ONU en Irak et exprimé leur souhait de voir cette initiative constituer le prélude pour mettre en marche processus d’un règlement pacifique de la crise actuelle, éliminer les causes de la tension et épargner à la région les dangers de l’instabilité.
Dans le volet de la coopération bilatérale, Sa Majesté le Roi et le président égyptien ont exprimé leur souci de voir les réunions de la Haute Commission Mixte se tenir régulièrement afin de consolider les fondements de la coopération et consacrer la tradition de la concertation entre les deux pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *