Le Maroc retire la candidature de Aziza Bennani à la direction générale de l’UNESCO au profit de l’Egypte

Le Maroc retire la candidature de Aziza Bennani à la direction générale de l’UNESCO au profit de l’Egypte

Aziza Bennani n’est plus candidate au poste de directeur général de l’UNESCO, selon un communiqué officiel du gouvernement. En prenant cette décision, le Maroc met fin à une bataille diplomatique ardente qui a marqué ces derniers mois entre le Royaume et l’Egypte. Le Maroc s’est non seulement retiré, mais, il a annoncé son intention de soutenir la candidature égyptienne. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération annonce que le Maroc se retire «au bénéfice d’une candidature arabe unique et consensuelle». Une décision adoptée au terme des «contacts appuyés» qu’ont eus, ces derniers jours, les ministères des affaires étrangères du Royaume du Maroc et de la République Arabe d’Egypte qui ont présenté des candidatures respectives au poste de directeur général de l’UNESCO, a indiqué le porte-parole dans une déclaration rendue publique mardi 23 septembre. La même source a ajouté que depuis la présentation de ces deux candidatures, «les gouvernements des deux pays frères ont eu, dans le cadre de leur dialogue régulier et profond, des consultations continues en vue d’optimiser les chances d’une candidature arabe à cet important poste international». «Cette décision s’inscrit dans le cadre des liens de fraternité sincère et d’amitié constante qui unissent SM le Roi Mohammed VI, et le président Mohamed Hosni Moubarak. Elle s’inscrit également dans la tradition de la solidarité agissante et permanente entre les deux pays frères et de leur appui actif à leurs questions importantes et à leurs intérêts fondamentaux respectifs», a précisé le porte-parole. Docteur ès lettres d’universités au Maroc et en France, Mme Bennani est ancienne doyenne de la faculté des lettres et des sciences humaines de l’université de Mohammédia et ancien secrétaire d’Etat à la Culture (1994-1998). Elle a également occupé le poste de haut commissaire aux Handicapés au Maroc. Choisie par les 58 membres du Conseil exécutif élus par la Conférence générale de l’UNESCO, Mme Bennani avait été également élue, en novembre 2001, à la tête de cet organe décisionnel de l’Organisation. La candidature marocaine avait été présentée auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’Education, les Sciences et la Culture (UNESCO), le mardi 18 septembre 2007.  L’Egypte avait, pour sa part, déposé en 2007 la candidature de son ministre de la Culture, Farouk Hosni pour briguer ce poste lors des élections d’octobre 2009 au siège de l’UNESCO à Paris.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *