Le Maroc se barricade contre le coronavirus

Le Maroc se barricade contre le coronavirus

Fermeture des commerces à 18h, nouveaux horaires pour les pharmacies, adoption d’une loi relative à l’état d’urgence…

A partir de lundi 23 mars, les pharmacies de Casablanca accueilleront leurs clients du lundi au vendredi de 9h à 18 h et de 9h à 14h les samedis. D’autres pharmacies prendront le relai du lundi au vendredi entre 18 h et minuit ou encore de 18h à 9h du lendemain.

La propagation du coronavirus s’accélère au Maroc. Le ministère de la santé a annoncé un nouveau bilan faisant état de 134 cas au lundi 23 mars à 12h30. 7 nouveaux cas ont été enregistrés : à Casablanca-Settat (3 nouveaux cas), à Fès-Meknès, (2 nouveaux cas), à Marrakech-Safi, (2 nouveaux cas). Au total, 571 cas suspects ont été analysés. La répartition par région montre que les trois régions les plus touchées sont Casa –Settat (34 cas), Rabat-Salé–Kénitra ( 32) et Fès-Meknès (29). Viennent ensuite les régions de Marrakech-Safi (15), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (8), Souss-Massa (6), Oriental (5), Beni Mellal-Khénifra (2), Draâ-Tafilalet (1) et Guelmim-Oued Noun (1). Actuellement, seules deux régions sont épargnées par le coronavirus, à savoir Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab.

Nouveaux horaires pour les pharmacies

A partir de lundi 23 mars, les pharmacies de Casablanca accueilleront leurs clients du lundi au vendredi de 9h à 18 h et de 9h à 14h les samedis. D’autres pharmacies prendront le relai du lundi au vendredi entre 18 h et minuit ou encore de 18h à 9h du lendemain. Une cinquantaine de pharmacies assurera la garde de samedi à 14h jusqu’au lundi à 9h. Les pharmaciens pourraient ajuster leurs horaires en fonction des flux de clients. Pour sa part, la Chambre syndicale des pharmaciens d’officine de Fès a précisé qu’à partir du mardi 24 mars, les horaires de travail dans les officines seront de 10h à 18h, 7j/7.

Gaz butane : Une seule bouteille par client

Dans un communiqué conjoint, les ministères de l’intérieur et de l’énergie, des mines et de l’environnement ont indiqué que compte tenu de la situation actuelle particulière et pour éviter des perturbations dans l’approvisionnement du marché national en bonbonnes de gaz et préserver la sécurité des citoyens, tous les intervenants locaux, sociétés de production, de distribution, ainsi que les vendeurs au détail ont été invités à s’en tenir à la règle de ne vendre les bonbonnes de gaz pleines qu’en nombre équivalent à celles vides présentées par le client, et de faire retourner ces dernières à la chaîne de remplissage. Les deux ministères ont ainsi appelé à se conformer à la règle de ne vendre qu’une seule bouteille par client à chaque étape d’approvisionnement, à garantir les moyens de transport adéquats pour assurer l’approvisionnement continu en ce produit de première nécessité, à prolonger les heures de travail dans les centres de remplissage afin de répondre aux besoins nationaux ainsi qu’à intensifier les visites des commissions de contrôle pour relever les dépassements et prendre les mesures légales contre les contrevenants. Les deux départements se veulent rassurant signalant que le Maroc dispose d’un stock «suffisant» de gaz butane et des moyens logistiques pour assurer l’approvisionnement continu du marché national.

Fermeture des commerces et des supermarchés à 18h

La Chambre de commerce, d’industrie et des services (CCIS) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima avait annoncé que les autorités compétentes ont décidé la fermeture de l’ensemble des commerces d’alimentation (épiciers, supérettes…) et les grandes surfaces chaque jour et ce à partir du dimanche 22 mars au-delà de 18h. Cette mesure préventive, qui vise à préserver la santé des commerçants et des professionnels est appliquée dans plusieurs régions du Royaume. A Laâyoune, tous les commerces, y compris ceux des produits alimentaires, les fast-food et les boulangeries ne sont plus autorisés à ouvrir au-delà de 18h00. C’est aussi le cas à Oujda où le président de la commune, Omar Hjira, a rendu publics deux arrêtés relatifs à la fermeture des souks hebdomadaires et à la réduction de la durée d’ouverture des commerces à 12 heures par jour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *