Le Marocain confond grippe et rhume

Le Marocain confond grippe et rhume

Faites-vous la distinction entre la grippe et le rhume ? Si vous pensez que c’est la même chose, eh bien vous n’êtes pas le seul à confondre les deux maladies. L’Association marocaine de prévention et d’éducation pour la santé (AMPES) l’a révélé sans équivoque dans une enquête qu’elle a menée auprès des habitants de Casablanca et sa région. Plus de la moitié des personnes à qui on a posé la question, 65% déclarent qu’il n’y a pas de différence entre le rhume et la grippe. La ressemblance des symptômes y est certainement pour beaucoup, mais sachez que les causes biologiques, elles, ne sont pas similaires. «Chacune des deux maladies est entraînée par un virus différent. La grippe est due au virus influenza A, B ou C. Le rhume, lui, est entraîné par d’autres types de virus», souligne Dr. Jalal Nourlil, virologue à l’Institut Pasteur de Casablanca.
Ce sont les « rhinovirus », signifiant les virus des fausses nasales, qui entraînent l’apparition du rhume (infection des voies respiratoires supérieures). Il en existe une variété dépassant la centaine. Mal de gorge, éternuements, enrouement, écoulement de sécrétions nasales… Si vous en souffrez, vous êtes tout simplement enrhumé ! Mais pas de panique, car « le rhume est moins virulent », rassure ce virologue. Ce qui n’est pas le cas pour la grippe, car cette maladie virale peut s’aggraver avec le temps et selon l’état de santé de chacun. «Pour des personnes déjà atteintes de maladies, comme l’insuffisance rénale, un traitement antiviral est recommandé», précise ce spécialiste.
L’enquête de l’AMPES montre, tout de même, que 63% des Marocains sont tout à fait conscients de la gravité que représente la grippe. Mais ils ne sont que 24% à se rendre chez le médecin dans ce cas. 40% se disent habitués à l’automédication en allant se procurer des antibiotiques chez le pharmacien. D’autres (30%) optent plutôt pour une médecine traditionnelle. Il s’avère, selon l’étude, que les Marocains connaissent parfaitement que l’air expiré au cours de la respiration et l’air ambiant contaminé favorisent l’apparition du virus. Mais des idées fausses règnent toujours: 41% des personnes pensent que la contamination peut se faire par le contact physique et 12% par la salive. Pour l’AMPES, ces résultats convergent vers une seule conclusion : les Marocains ne connaissent pas réellement la grippe saisonnière! Celle qui se répond régulièrement en ce moment de l’année. Ce qui légitime l’inquiétude de ce collectif de médecins quant à l’évolution que peut connaître la grippe. Cette dernière ne doit plus être banalisée, mais plutôt prise au sérieux. L’AMPES estime qu’une stratégie de prévention de la grippe saisonnière s’impose. Un vaccin contre la grippe est également disponible au Maroc et il ne coûte pas cher. Vaut mieux prévenir que guérir !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *