Le MP critique le gouvernement

Pour le parti de M. Mohand Laenser, le Mouvement populaire, il n’y a pas l’ombre d’un doute, le gouvernement d’alternance a fait montre d’un échec patent dans la gestion de l’économie du Maroc. Une gestion, aux abonnés absents, marquée par « une faiblesse apparente et par un maigre rendement » aux niveaux économique, social, politique et culturel. Selon un communiqué du Bureau politique du MP, « l’économie a encore du mal à fonctionner et les intervenants et les opérateurs économiques sont en butte à une récession croissante ». L’entreprise marocaine connaît une crise continuelle dans les domaines du bâtiment, du textile, du tourisme et dans le secteur des services, ajoute-t-il. Autant de domaines qui démontrent, selon le MP, la fragilité et l’inconsistance des mesures adoptées par l’Exécutif. Même dans les domaines qui constituent le cheval de bataille du gouvernement le parti de M. Laenser ne voit qu’une succession d’échecs. Une addition des zéros. Poussant la critique à un seuil, lui-même critique, le Bureau politique, qui s’est réuni récemment à Rabat sous la présidence du secrétaire général du parti, M. Mohand Laenser, estime que « la mauvaise gestion du dossier de la pêche maritime et des relations avec l’Europe avait des répercussions négatives sur tous les secteurs ». Mais sans, toutefois préciser les aspects de cette « mauvaise gestion ». D’un autre côté, l’accent a été mis sur l’hégémonie et la mainmise des gouvernants en ce qui concerne certains dossiers considérés comme étant sensibles et devant faire l’objet de concertation et de consensus entre les différents partenaires politiques. Dans ce sens, le Bureau a dénoncé « la politique d’improvisation du gouvernement qui n’a pas associé l’opposition et le Parlement à la gestion des dossiers sensibles qui intéressent l’opinion publique et déterminent l’avenir du pays, comme ceux de la pêche maritime, de la commercialisation des produits agricoles et de l’immigration ». Pour remédier à cette situation, le Mouvement populaire a appelé l’ensemble des forces politiques à faire valoir l’esprit de citoyenneté et à rejeter les calculs politiciens étriqués pour l’édification d’un Maroc fort et démocratique. Enfin, le Bureau politique s’est par ailleurs félicité des initiatives entreprises par SM le Roi Mohammed VI relatives à l’intégrité territoriale, saluant l’importante initiative du Souverain de créer Diwan Al Madalim.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *