Le nouveau crédo des 15-24 ans

Le nouveau crédo des 15-24 ans

Les aspirations sociales  des jeunes ne diffèrent pas de celles de leurs aînés rappelle le Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui reprend, à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse, d’anciens  indicateurs  mis en évidence par d’anciennes  enquêtes sur  les 15 à 24 ans. Ils veulent  travailler et fonder une famille, affirme-t-il. Dans un recueil  intitulé «Les jeunes en chiffres» qui synthétise -notamment-  l’enquête nationale sur l’emploi et celle sur les jeunes, le HCP note que «le  projet de fonder une  famille constitue une des préoccupations majeures pour plus de 48,6% des jeunes en milieu urbain et de 41,2% en milieu rural ». Il ajoute que cette  proportion est plus élevée parmi les garçons (57,6%) que parmi les filles (34,1%) et que d’une façon générale, le mariage représente pour 2 jeunes sur 3 une valeur de référence justifiée par le désir de stabilité ou dictée par des considérations religieuses. Lors d’une précédente présentation de ses enquêtes sur les 15-24 ans, le HCP en avait conclu que la jeunesse marocaine est restée globalement fidèle à la tradition.
Il leur prête également «une perception réaliste de leur environnement socio-économique”  et considère que «des ambitions ciblées caractérisent leur position devant la vie». Selon le recueil, près de 60%  des 15 à 24 ans  s’identifient à la classe moyenne, tandis qu’un sur deux pense que le niveau de vie s’est amélioré au cours des dix dernières années  et deux sur trois croient que les inégalités sociales se sont aggravées. Ces jeunes sont également très explicites  sur  leurs attentes  dans lesquelles   l’égalité des chances sur le marché du travail préoccupe  95,8% d’entre  eux, la réforme de l’enseignement  84,2% et l’accès à un logement décent 80,3%.  Dans le  même temps la cherté de la vie, le chômage et la baisse du revenu les inquiètent au point que la moitié  considère que ce n’est pas tant l’école que  la richesse familiale et l’adhésion partisane qui  sont facteurs  de réussite sociale. Cependant, estime le HCP, «80% n’en pensent pas moins que le sérieux, l’ambition et la compétence  constituent, en dernier ressort,  les déterminants fondamentaux de cette réussite». Plus circonstanciels sont les loisirs des jeunes car  68,7%  préfèrent la télévision, 20,7% pratiquent un sport, 12,5%  s’adonnent à la lecture et seulement  2,7% penchent pour des activités manuelles ou artistiques.
Au plan des données quantitatives, le HCP rappelle que les 15 à 24 ans constituent  près du cinquième de la population. Leur nombre est estimé en 2011 à près de 6,3 millions de personnes, dont 50,6% sont des garçons et 49,4% des filles. Par milieu de résidence, 55,7%  vivent dans les villes, représentant ainsi 18,3% de la population citadine (contre 21,2% en milieu rural). 97,4% de ces jeunes de sexe masculin  sont célibataires alors que 22,6% des filles de la même tranche d’âge  ont  contracté  mariage (28% dans les campagnes et 16,9% dans les villes).Leur niveau d’instruction s’est nettement amélioré au cours des dix dernières années. En particulier parmi les filles. Le HCP considère qu’en raison de cette amélioration leur activité a connu une nette diminution au cours des  dix dernières années.
Le taux d’activité de cette catégorie de la population est passé de 45,8% en 2000 à 35% en 2011, enregistrant une baisse de 10,8 points (14,5 points parmi les garçons et 7,4 points parmi les filles), note-t-il. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *