Le pèlerinage sera désormais plus cher

Les pèlerins auront à débourser davantage lors de la prochaine opération d’El Haj. «Avec les aménagements qui ont eu lieu à la Mecque, on prévoit éventuellement une hausse des prix du logement. Ceci dit, on espère que ça ne va pas être le cas et que les prix resteront les mêmes que l’année précédente», indique à ALM, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufik avant d’ajouter que «le prix du billet d’avion a été révisé à la hausse en passant de 9.631 DH TTC à 10.500 DH TTC».  La Commission royale chargée du pèlerinage a annoncé que l’opération d’inscription des pèlerins dans les différentes préfectures et provinces du Royaume débutera le 24 mars et prendra fin le 9 avril. Au total, 30.000 Marocains devraient être sélectionnés  par tirage au sort pour effectuer le pèlerinage à la Mecque. Comme l’année dernière, la Commission a décidé de réserver un quota de 15% de sièges aux personnes âgées, et ce, avant même l’organisation du tirage au sort.Ce procédé sera appliqué au niveau de chaque caïdat ou arrondissement, concernant les inscrits dans le cadre de l’organisation officielle et au niveau des préfectures et provinces pour les inscrits sur les listes des agences de voyages.
L’inscription des citoyens se fera sur deux listes. La première sera consacrée aux personnes désireuses se rendre aux Lieux Saints sous l’encadrement du ministère des Habous et des Affaires islamiques alors que la seconde sera ouverte  aux citoyens qui désirent accomplir ce rite dans le cadre des voyages encadrés par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat. Parmi les autres mesures prises, il y a lieu de relever que les personnes ayant déjà accompli les rites du Haj ne peuvent le faire une deuxième fois qu’après une période de dix ans à compter du premier pèlerinage. Cette décision s›applique aux personnes désirant effectuer le pèlerinage aussi bien dans le cadre de l‘organisation officielle qu‘à travers les agences de voyages. A l’instar des années précédentes, la Commission a décidé d’interdire le voyage aux Lieux Saints par voie terrestre.Pour ce qui est de la durée de séjour, celle-ci  a été fixée à 28 jours au minimum et 30 jours au maximum.Cette mesure vise ainsi à barrer le chemin aux agences de voyages qui ne respectent pas les principes de base de l’organisation du pèlerinage.
Par ailleurs, la Commission a insisté sur le caractère obligatoire de la vaccination quadrivalente pour tous les futurs pèlerins. Les  laisser-passer seront généralisés à tous les pèlerins, y compris ceux encadrés par les agences de voyages.  Pour rappel, 30.000 Marocains sur plus de 117.000 personnes avaient été sélectionnées par tirage au sort pour effectuer le pèlerinage en 2007.Les frais de voyages aux Lieux Saints avaient été fixés quant à eux  à 24.500 DH, incluant les frais de logement à la Mecque et à Médine, le transport ainsi que le billet d’avion vers l’Arabie Saoudite. Une attention particulière avait été accordée aux pèlerins relevant des Forces armées royales et à ceux de la communauté marocaine résidant à l‘étranger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *