Le père de Ould Sidi Mouloud appelle à une protection internationale de son fils

Le père de Ould Sidi Mouloud appelle à une protection internationale de son fils

Que feront l’Algérie et sa création le Polisario de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud une fois de retour aux camps de Tindouf ? Il s’agit-là d’une question qui préoccupe toujours la famille de cet inspecteur général de la police du Polisario. Ce haut cadre du front séparatiste avait quitté Smara, il y a quelques jours, en direction des camps de Tindouf où se trouve sa famille. Il se trouve actuellement à Zouirate en attendant l’accomplissement des procédures administratives pour quitter le territoire mauritanien. Un déplacement à haut risque, étant donné que l’histoire du Polisario est assez riche en matière d’intimidation et de répression de ses opposants. Le père de Ould Sidi Mouloud a appelé, samedi 4 septembre, les organisations internationales de défense des droits de l’Homme à intervenir pour garantir la sécurité de son fils. Dans une déclaration à la chaîne régionale de Laâyoune, Salma Ould Sidi Mouloud a appelé ces organisations à tenir pour entièrement responsables l’Algérie et le Polisario de la sécurité de son fils. A noter que les autres membres de famille d’Ould Sidi Mouloud sont persécutés à Tindouf. La direction du Polisario leur a infligé plusieurs sanctions en guise de représailles contre la sortie médiatique au Maroc d’Ould Sidi Mouloud. Cet inspecteur général de la police du Polisario avait suscité l’ire de la direction du front séparatiste en se prononçant en faveur de l’initiative marocaine d’autonomie et en dénonçant la répression et le non-respect des droits de l’Homme dans les camps de la honte. Ceci dit, Ould Sidi Mouloud avait souligné, jeudi 2 septembre, que les rumeurs véhiculées à propos de l’éventualité de son emprisonnement ou de la possibilité de son interrogatoire n’ébranleront en aucun cas sa détermination à poursuivre la lutte pour défendre l’initiative marocaine d’autonomie et à retrouver sa famille. «Nous sommes déterminés à poursuivre notre chemin pour retrouver les nôtres et de persévérer sur la voie de notre lutte, entamée il y a deux mois», a déclaré Ould Sidi Mouloud à la chaîne de télévision régionale de Laâyoune, depuis Zouirat en Mauritanie où il a été joint par téléphone. Dans sa déclaration à la chaîne, Ould Sidi Mouloud, fils de l’un des chioukh de la tribu Rguibat, a formé l’espoir de voir le projet dont il est porteur susciter un écho favorable auprès de l’ensemble des siens qu’il souhaite bientôt retrouver. Selon M. Ould Sidi Mouloud, des rumeurs en provenance des camps de Tindouf faisaient état de la préparation d’un communiqué l’accusant de «trahison», notant que ses proches ont été contactés pour les inciter à adopter une position hostile à son égard. Ces tentatives ont été «vouées à l’échec», a-t-il affirmé. Ould Sidi Mouloud avait exprimé, le 9 août dernier, lors d’une conférence de presse tenue à Smara, sa détermination de défendre, une fois de retour dans les camps de Lahmada, quel qu’en soit le prix, la pertinence de l’initiative d’autonomie et mettre en exergue les progrès accomplis par le Maroc sur la voie du développement et de la démocratie, dans l’espoir de susciter une large adhésion des Sahraouis aux choix opérés par le Maroc. «Je supervise, de par mes fonctions, toutes les prisons de Tindouf et je ne crains pas d’y séjourner pour exprimer et défendre mes positions», avait-t-il soutenu. Ould Sidi Mouloud, qui avait été enlevé en 1979 avec les membres de sa famille et conduit par la force vers les camps de Tindouf, avait quitté, lundi 30 août, la ville de Smara pour retourner dans les camps de Tindouf.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *