Le PJD à la conquête du Sud

Le PJD à la conquête du Sud

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) se prépare aux élections législatives de 2007. La formation dirigée par Saâd Eddine Othmani vient de donner le départ à une série de caravanes qui se déplaceront dans toutes les régions du Maroc afin de communiquer avec les habitants et de les informer sur l’action du parti et ses principes.
Le programme de cette caravane a été rendu public, jeudi, lors d’une conférence de presse organisée par le groupe parlementaire du PJD au domicile du président-fondateur du parti, Abdelkarim El Khatib. Le choix du lieu de la conférence revêt une importance symbolique étant donné que le docteur El Khatib était l’un des fervents défenseurs de la marocanité du Sahara dès les premières années de l’Indépendance. Sachant que la première caravane se dirigera notamment aux provinces du Sud, en donner le départ chez le président-fondateur a donc une grande signification.
Lors de cette conférence de presse, le groupe parlementaire du PJD a annoncé que sa première caravane de communication baptisée "Al-Misbah" (La lampe), sera organisée sous le signe "L’action parlementaire : engagement et fidélité". Elle se déroulera du 17 au 25 mars et se rendra en premier lieu dans la région de Laâyoune, puis celles de Smara-Boujdour, Marrakech-Tensift-Al Haouz et Tadla-Azilal.
Selon les organisateurs, elle a pour objectif d’entrer en contact avec le plus grand nombre de militants du parti dans les régions concernées afin de les informer sur l’action et la méthode de travail du groupe parlementaire du PJD. Intervenant lors de la conférence de presse, le secrétaire général du parti, Saâd Eddine Othmani a expliqué qu’elle vise aussi à renforcer les contacts avec les citoyens en général. Ce qui signifie que le parti cherche à investir la région du Sud en renforçant sa présence dans les provinces où il a déjà une représentation, mais aussi à se forger une place sur l’échiquier politique dans des villes où il n’avait pratiquement aucune présence.
D’où l’annonce par les organisateurs de leur intention de prendre contact avec les élites politiques et associatives locales dans les régions qu’ils vont visiter pour y renforcer l’intégration du parti. Ils se rendront ainsi dans plusieurs régions aux spécificités déterminées, comme les provinces du Sud ou encore les localités où le PJD ne dispose pas d’une représentativité.
De son côté, Abdellah Baha, président du groupe parlementaire du PJD, a indiqué que cette campagne constitue une initiative visant le renforcement de la communication entre les citoyens et les députés du parti. Il s’agit donc d’une opération de communication dans deux sens : députés-population et population-députés.
S’agissant de l’itinéraire tracé par les organisateurs, il commencera par la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia Al Hamra, suivie par Oued Eddahab-Lagouira, puis Guelmim-Smara avant de se rendre successivement à Marrakech-Tensift-Al Haouz et Tadla-Azilal. Pour ce faire, les députés du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants qui feront le déplacement ont été répartis en quatre groupes qui se rendront simultanément chacun dans l’une des régions faisant partie de l’itinéraire établi par le secrétariat général du parti en concertation avec la présidence du groupe et les responsables des sections régionales de la formation.    
Au menu de chaque étape, les organisateurs ont programmé des rencontres avec les responsables des sections régionales du parti. Ils tiendront aussi des réunions restreintes avec les militants et les sympathisants de la formation dans les provinces où ils ne disposent pas de sections régionales. Toujours selon le programme annoncé par la direction du parti, les députés organiseront des rencontres ouvertes avec les habitants des villes qui seront visitées. Les membres des quatre délégations effectueront aussi des visites touristiques afin de s’enquérir de visu des potentialités de chaque région, précisent les organisateurs.
Sur le plan financier, le parti a prévu que les frais de déplacement et de séjour dans les différentes régions seront pris en charge par le groupe parlementaire et que les sections régionales se chargeront des dépenses et de la logistique nécessaires à l’organisation des événements sur place. Enfin, le parti de Saâd Eddine Othmani, soucieux, comme à son habitude, de procéder ultérieurement à l’évaluation du travail effectué par ses élus lors de la caravane, a annoncé que les membres de la délégation et les responsables des sections régionales devront, au terme de la caravane, établir, chacun de son côté, un rapport explicite sur le déroulement et l’évaluation de l’opération ainsi que leurs recommandations pour les prochaines étapes. Ce qui permettra à la direction centrale du parti de faire une évaluation générale et de tirer les conclusions nécessaires pour la réussite des prochaines caravanes.
Ainsi, à deux ans de l’échéance électorale, le PJD lance une campagne de communication qui, outre le fait qu’elle soit légitime, donne une nouvelle preuve de la volonté de la formation islamiste de réaliser, en 2007, un score électoral qui lui permettrait d’arriver au gouvernement. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *