Le PND se dit proche des Islamistes du PJD

Dimanche soir, le Parti National Démocrate (PND) faisait sa rentrée politico-audiovisuelle. Son secrétaire général, Abdallah Kadiri, était l’invité de 2M. Le wifaq, à travers le leader du PND, était sous les feux des projecteurs et pas forcément de ceux de l’actualité. 2M avait choisi, ce dimanche soir, de provoquer l’actu, un peu à l’image d’un diable dont on tirerait la queue… Abdallah Kadiri est donc entré dans les foyers de millions téléspectateurs via le petit écran pour leur dire sa bonne parole. Ses propositions, ses opinions, ses attentes… les citoyens-électeurs en septembre 2002 allaient tout savoir, y compris les réponses aux questions qu’ils n’avaient jamais osé poser au leader. Et en gros, le citoyen-cathodique aura au moins su que le PND est proche des Islamistes du PJD, qu’il n’a pas de stratégie commune avec les deux autres partis du wifaq , qu’il a une position « mitigée » sur le mode de scrutin et que, parole de (son) leader, les femmes devraient plus présentes dans les élections locales car « plus efficaces dans les choses domestiques ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *