Le Pôle social dresse son bilan

Le Pôle social dresse son bilan

Composé du ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, du secrétariat d’Etat chargé de la Famille, de l’Enfance et des Personnes handicapées, de l’Entraide nationale et de l’Agence de développement social, le « Pôle social» a organisé un point de presse le mardi 6 février à Casablanca.
Au cours de ce point de presse, qui a été présidé par Abderrahim Harouchi, ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, le bilan de l’exercice 2006 du Pôle et son plan d’action pour l’année en cours ont été présentés.
Les principales actions réalisées notamment en matière de soutien aux associations et aux acteurs locaux de développement et de lutte contre la pauvreté et l’exclusion, ont été passées en revue. Au total, 1818 projets ont été réalisés en 2006 dans le cadre du programme social de proximité (PSP). Le pôle des départements sociaux a participé à leur financement à hauteur de 235,97 millions DH. L’Entraide nationale y a contribué avec 43,80 millions DH et le secrétariat d’Etat chargé de la Famille, de l’Enfance et des Personnes handicapées avec 21 millions DH.
Pour sa part, le programme "Une commune-une crèche", initié en partenariat avec la Ligue marocaine de protection de l’enfance, a permis de mettre en place un réseau d’établissements constitué de 13 crèches à Casablanca, Tiznit, Marrakech, Tata et Rommani. Par ailleurs, l’année 2006 a été marquée par la création de nouvelles structures sociales, en l’occurrence Dar Al Mouwaten.
Dans le cadre du développement des activités génératrices de revenus, 34 projets ont été initiés pour une enveloppe globale de l’ordre de 7.500.000 DH. En outre, la région sud du pays a bénéficié de l’initiative pour la promotion de l’emploi et du développement. Ce programme lancé en partenariat avec le PNUD pour un montant global de 95.000.000 DH vise à soutenir les activités génératrices de revenus et créatrices d’emploi. Dans ce cadre, quatre maisons d’initiatives ont ouvert leurs portes à Tan Tan, Guelmim, Assa Zag et Tata. Ces maisons constituent également des plates-formes pour les autres programmes de promotion de l’emploi à savoir les programmes Moukawalati, Idmaj et Taâhil.
L’action sociale a été, également, ponctuée durant l’année 2006, par la création de près de 200 classes intégrées pour les personnes handicapées, par les campagnes de lutte contre la violence à l’encontre des femmes et de protection des enfants "en situation de rue" ainsi que par la mise à niveau de 32 centres pour les personnes âgées abritant près de 2.000 personnes.
Concernant le plan d’action 2007 du pôle social, les projets prévus s’inscrivent dans la continuité de la stratégie déjà arrêté l’année dernière.
L’un des programmes lancés : le programme de lutte contre la mendicité professionnelle a concerné Rabat et Casablanca dans l’attente de son extension à d’autres villes du Royaume, à savoir Tanger, Fès, Meknès, Marrakech et Agadir. L’amélioration de l’arsenal juridique pour lutter contre ce phénomène pernicieux impliquant les enfants à bas âge est également envisagée.
L’année 2007 sera également l’occasion de mettre l’accent sur le renforcement des capacités des acteurs locaux, associations, élus et administrations, la mise en réseau des associations ainsi que le lancement du programme "Takwiya" entre le pôle social et le système des Nations unies pour soutenir toutes les actions de renforcement des capacités locales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *