Le procès Fikri reprend vendredi

Cour d’appel de Casablanca. La chambre criminelle devait tenir, ce mercredi 2 juillet, sa deuxième audience relative au procès de l’«émir de sang», Youssef Fikri, et de ses trente acolytes. Le dispositif sécuritaire semblait plus intense que lors de la première audience du 25 juin. Aussitôt, l’audience ouverte, la cour entame l’appel des prévenus et de leurs avocats. Elle s’est assurée également de la présence des avocats des deux parties civiles cnstituées conte les prévenus, à savoir la Banque Populaire et l’épouse de l’une des quatre victimes tuées par Youssef Fikri et ses acolytes. Quand la Cour s’apprête à donner le coup d’envoi à l’examen du dossier, un avocat qui venait de se constituer au profit de l’un des prévenus a demandé un nouveau report. Après une rapide délibération, la cour lui a accordé un délai de deux jours pour préparer sa défense et a reporté l’audience à demain, vendredi. Par ailleurs 14 nouveaux prévenus impliqués dans les attentats-suicide du 16 mai, ont été traduits, lundi, devant le juge d’instruction près la Cour d’appel de Rabat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *