Le projet Réseau 31 fait escale à Salé

Le projet Réseau 31 fait escale à Salé

Plus de 16.800 personnes ont été informées sur les procédures d’obtention de la carte Ramed

Depuis son lancement en avril 2014, le projet Réseau 31 ne cesse de promouvoir le droit à la santé pour tous, comme prévu dans l’article 31 de la Constitution, à travers le soutien de la société civile. Il répond également aux défaillances observées après la généralisation du Ramed à l’ensemble du Royaume, tant au niveau d’une information correcte sur les droits et les modalités d’accès aux soins que dans la disponibilité de services gratuits de quantité et qualité.

Ainsi, le réseau a œuvré récemment sur trois axes : d’abord, des groupes d’associations dans les trois pôles d’intervention (la préfecture de Salé, la région de Tadla-Azilal et la province d’Errachidia) ont été formés tant sur la gestion de leurs ressources que sur la législation et les procédures concernant le Ramed. Par la suite, ce renforcement a constitué la base de l’accompagnement que les réseaux de veille ont fourni aux Ramédistes, en termes de campagnes de sensibilisation et information sur les procédures d’obtention de la carte Ramed et sur son utilisation de façon optimale. Enfin, les trois réseaux de veille accompagnés par les associations partenaires ont mis en place un plaidoyer institutionnel et médiatique auprès des institutions concernées, pour porter l’attention sur les dysfonctionnements et les possibilités d’amélioration du système.

Et par conséquent une cérémonie de clôture du projet a eu lieu, lundi 30 mai, qui vise à présenter des résultats atteints au niveau du pôle de Salé et qui révèle qu’entre 11 et 15 associations formées sur 10 thématiques différentes, entre autres le cadre législatif et réglementaire du Ramed, les techniques de plaidoyer, le management de projets dans le domaine de la santé et la collecte et le suivi des plaintes. Plus de 16.800 Ramédistes et ayants droit ont été sensibilisés et informés sur les procédures d’obtention de la carte Ramed et sur les modalités d’utilisation, dont 6.663 bénéficiaires directs et 2.600 femmes au foyer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *