Le RCD met en évidence le projet de changement

Le RCD met en évidence le projet de changement

Le secrétaire général du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), Mohamed Ghariani, a souligné que la Tunisie occupe aujourd’hui une place importante sur la voie de l’accession au niveau d’un pays développé, objectif suprême du projet du changement que «conduit le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali avec compétence et aptitude». Le secrétaire général qui présidait mardi, au siège de l’UTAP, un meeting, dans le cadre de la conférence nationale de la fédération professionnelle d’El Khadra, a indiqué que le peuple tunisien vit au rythme des élections présidentielles et législatives du 25 octobre 2009, dont le président Ben Ali a donné le coup d’envoi de la campagne électorale par un discours historique, définissant les grandes orientions d’avenir sur lesquelles s’articulera le programme électoral présidentiel «ensemble, relevons les défis». «Autant le projet du changement est parvenu à assurer la stabilité du pays, considérée comme le pilier essentiel de la marche réformatrice nationale, autant il a réussi à instaurer un système démocratique pluraliste répondant aux attentes des tunisiens» a-t-il ajouté, insistant sur les fruits de l’expérience démocratique nationale dont en premier lieu la participation des partis politiques à la vie publique.
Il s’est félicité de la réussite du processus démocratique à instaurer un débat national constructif et à assurer une large participation citoyenne, dans un climat de consensus, de paix sociale et de sécurité.
M. Ghariani a relevé que le programme électoral présidentiel «ensemble relevons les défis» apporte une nouvelle preuve que le projet de Ben Ali est un projet à dimensions complémentaires et à composantes cohérentes puisant sa force dans les fondements civilisationnels et les spécificités du peuple tunisien.
Le secrétaire général du RCD a précisé que le cadre juridique qui préserve l’expérience politique nationale lui assure les facteurs de progrès et d’évolution et s’oppose à tous ceux qui cherchent à porter atteinte aux spécificités de l’identité nationale. Il a fait remarquer que la Tunisie qui accorde la priorité à ses ressources humaines ne peut être que le pays des droits de l’Homme placés par le président Ben Ali au coeur du projet civilisationnel du changement et occupant une place de choix dans son programme électoral «ensemble, relevons les défis». «Ce qui distingue le modèle politique du changement, c’est bien sa réussite à pousser les tunisiens et les tunisiennes à épouser les valeurs de créativité, de distinction et de dépassement», a indiqué Mohamed Ghariani.
Évoquant le niveau de développement atteint par la Tunisie, il a fait remarquer qu’il constitue la résultante logique de programmes clairs et cohérents et d’une approche perspicace, en dépit des difficultés marquant la conjoncture internationale.
«Le changement est parvenu à faire face à l’extrémisme et à enraciner les valeurs de modération, d’ouverture et de modernité», a-t-il précisé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *