«Le retour de Haidar est une reconnaissance de son erreur»

«Le retour d’Aminatou Haidar à Laâyoune, une reconnaissance de son erreur quand elle a renié sa nationalité marocaine», a affirmé, vendredi, Ismaïl Alaoui, secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS). Dans une déclaration à la MAP, M. Alaoui a souligné que «le retour d’Aminatou Haidar à Laâyoune avec un passeport marocain est une sorte de reconnaissance qu’elle avait commis une erreur en reniant sa nationalité marocaine». «Nous espérons que cette dame réparera ses torts à l’égard de son pays», a ajouté le secrétaire général du PPS.

«Le Royaume n’acceptera jamais de céder à ces manœuvres»
«La réponse favorable du Maroc aux appels de plusieurs pays amis d’autoriser Aminatou Haidar à rentrer au Royaume ne signifie aucunement qu’il accepte de céder aux manœuvres de ses ennemis visant à porter atteinte à sa souveraineté et son intégrité territoriale», a souligné, vendredi, à Lisbonne, Mustapha Mansouri, président du RNI. «Tout en saluant la décision du gouvernement d’autoriser Aminatou Haidar à rentrer pour des raisons purement humanitaires et en réponse aux appels des pays amis, le RNI souligne que le Royaume n’acceptera jamais de céder aux manœuvres de ses ennemis» a-t-il déclaré à la MAP.

«La réponse favorable du Maroc ne signifie pas qu’il acceptera de céder»
«La réponse favorable du Maroc aux appels de plusieurs pays amis concernant l’affaire Aminatou Haidar ne signifie pas qu’il acceptera de céder sur tout ce qui porte atteinte à son intégrité territoriale», a souligné Saâd Alami, membre du comité exécutif du parti de l’Istiqlal. «La réponse favorable du Maroc avec les appels lancés par des pays amis, tout en faisant prévaloir la dimension humanitaire dans cette affaire, ne signifie pas qu’il acceptera de céder sur tout ce qui peut porter atteinte à son intégrité territoriale», a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP.

«L’affaire Haidar fait désormais partie du passé»
ait désormais partie du passé», a indiqué, vendredi, à Rabat, Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD. Dans une déclaration à la presse, M. Benkirane a souligné qu’il faudra par la suite prendre «nos entières dispositions pour agir conformément aux orientations du discours royal et appliquer la loi avec rigueur dans le cadre de l’Etat de droit qui respecte les droits des citoyens mais ne tolère pas les dépassements», a-t-il rappelé.

«La diplomatie marocaine a traité avec intelligence cette affaire»
«La diplomatie marocaine a traité avec intelligence l’affaire Aminatou Haidar pour clore cette question artificielle», a affirmé, vendredi, le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Mohamed Cheikh Biadillah. «Nous accueillons avec une grande satisfaction la position des pays agissants et amis du Maroc, notamment la France, les Etats-Unis, l’Italie et l’Espagne», a souligné M. Biadillah.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *