Le RNI met les touches finales à son congrès

Au fil des réunions de son bureau exécutif et des successifs congrès régionaux, le RNI (Rassemblement national des indépendants) boucle la préparation de son quatrième congrès ordinaire programmé pour les 21 et 22 avril 2007 à Rabat au lieu de la fin de ce mois de mars à Bouznika. Selon des sources RNI, le bureau exécutif est parvenu à un consensus sur la prochaine configuration des instances de décision du parti. Cette configuration, validée par l’écrasante majorité des congrès régionaux, prévoit un conseil national (parlement du parti) composé de 800 membres alors que le comité central en prévoit 400. Ce dernier élit un bureau politique composé de 35 membres dont le président. Selon les mêmes sources, les responsables RNI ont également tranché la question de la participation des femmes et des jeunes en retenant un quota de 15 %, pour chaque catégorie, dans toutes les instances de décision. Toutefois, sera considéré comme étant jeune tout cadre ou militant n’ayant pas dépassé 45 ans.
Le bureau exécutif du RNI, qui se réunit ce mercredi, devra encore trancher d’autres aspects de l’organisation de son prochain congrès. Il s’agit notamment d’examiner la proposition de quelques membres de ce bureau d’amener les candidats à la présidence du RNI à ne plus siéger au sein du comité préparatoire du prochain congrès.
Pour le moment, trois responsables du RNI ont officiellement déclaré leurs candidatures pour succéder à Ahmed Osman. Il s’agit de Mostafa Oukacha, président de la Chambre des conseillers, l’ex-ministre des Droits de l’Homme, Mohamed Aujjar et de Mustapha Mansouri, actuel ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Ces trois candidats divisent les membres du bureau exécutif à l’exception de quelques ministres RNI qui ont choisi la «neutralité», indique une source au sein de ce parti qui ajoute qu’un seul candidat dispose, à ce jour, d’un programme politique qu’il a présenté pour appuyer sa candidature.
En attendant le quatrième congrès du RNI, ce parti devra encore en finir avec une logue série de congrès régionaux. L’un des plus "serrés" sera celui de Rabat, prévu le 8 avril prochain, mais aussi celui de la région Gharb-Chrarda-Béni Hssen, un jour auparavant. Prévu il y a une semaine, le congrès régional de Laâyoune sera finalement organisé le 14 avril 2007. Ce congrès réunit à la fois trois régions du Sahara Marocain : Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, Guelmim et Tant Tan-Smara.
Le dernier congrès régional en date est celui tenu dimanche dernier à Béni Mellal et qui a été marqué par l’absence de Mostafa Oukacha, mais surtout par une prise de bec qui a failli dégénérer entre deux membres du bureau exécutif pour une remarque-reproche que l’un d’eux a jugée «déplacée».
Les congrès régionaux sont présidés par Ahmed Osman qui a officiellement annoncé avoir renoncé à présenter sa candidature pour briguer un nouveau mandat à la tête du RNI. M. Osman, sur proposition des siens, sera président honorifique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *