Le Sahara marocain investit l’Espagne

Le Sahara marocain investit l’Espagne

L’Association “Le Sahara marocain” (ASM) est passé, depuis quelques mois déjà, à une vitesse supérieure dans son action dans la promotion de la marocanité du Sahara. Un vaste plan d’action a été lancé et aujourd’hui, l’association en a réalisé une très grande partie. En effet, après avoir ouvert deux bureaux internationaux, l’un à Paris et l’autre à New York, c’est maintenant le tour du bureau de Madrid de s’installer. Quatre responsables de l’association, parmi lesquels son président Réda Taoujni, sont actuellement en Espagne pour finaliser les formalités administratives nécessaires à l’ouverture d’un bureau de l’ASM à Madrid. Avant d’effectuer ce voyage, les responsables de l’ASM ont eu plusieurs contacts avec les autorités espagnoles. Leurs efforts ont donc été concluants, puisque aujourd’hui, l’association compte deux locaux en Espagne. Le premier est situé à Madrid. Il abritera les responsables de l’association et constituera une sorte de quartier général qui supervisera le travail de toutes les annexes de l’association à l’extérieur du Maroc. Pour ce qui est du deuxième local, il se trouve à Malaga. Il s’agit du bureau des rédactions des trois journaux de l’ASM, à savoir Sahara Hebdo (français) et Assahra Al Ousbouiya (arabe) et El Correo Del Sahara (espagnol). En somme, ces trois supports seront délocalisés vers l’Espagne. Pour Réda Taoujni, président de l’ASM, « cette délocalisation est certes motivée par des raisons financières car l’impression est beaucoup moins chère en Espagne, mais également pour des raisons d’efficacité ». Et d’ajouter que cela permettra aux rédactions des journaux de l’association d’approcher aisément les décideurs, les ONGs et les journalistes espagnols. A noter que les deux organes Sahara Hebdo et Assahra Al Ousbouiya, qui paraissent chaque quinzaine, seront acheminés vers le Maroc, où ils seront mis en vente de manière tout à fait normale. Quant à El Correo Del Sahara, sa distribution sera gratuite. Les cibles seront les ambassades, les Organisations internationales ainsi que les députés et les partis politiques espagnols. Par ailleurs, les sites Internet des trois journaux seront également construits dans les prochaines semaines. En tout cas, l’association se donne un délai limite pour atteindre ses objectifs: « pas plus tard que la fin du mois de janvier », souligne Taoujni. L’ouverture des bureaux d’Espagne est, en somme, un tournant dans la vie de l’ASM. Les responsables de l’association comptent prouver que la société civile marocaine est active sur le dossier du Sahara. Le discours de l’ASM est clair, et peut être résumé en une seule phrase: « Tout en étant intransigeants sur la marocanité du Sahara, nous demeurons pragmatiques et ouverts à toutes les propositions ». A titre d’exemple, l’ASM ne rejette pas l’idée d’un référendum, mais à condition que toutes les tribus sahraouies y participent. Discours nouveau, qui semble séduire les interlocuteurs de l’Association.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *