Le secteur de l’industrie pharmaceutique en progression constante

Lors de l’ouverture à Fès le vendredi 25 janvier des 4-èmes Journées pharmaceutiques, Mohamed Elyazghi, ministre d’Etat, a souligné que le Maroc a franchi de grands pas dans le domaine de l’industrie pharmaceutique, relevant que la progression constante de ce secteur durant les dernières années lui a permis d’occuper les premières places aux niveaux arabe et africain. Mettant en exergue l’intérêt accordé par le gouvernement au secteur de la santé, il a souligné l’importance du rôle des pharmaciens dans l’accompagnement des efforts du gouvernement dans ce sens, en particulier dans l’application de l’Assurance maladie obligatoire. M. Elyazghi a aussi insisté sur l’importance du code du médicament et de la pharmacie, qui constitue, selon lui, une réelle avancée dans l’organisation de cette profession, lui permettant de jouer pleinement le rôle qui lui est assigné dans la promotion et la préservation de la santé des citoyens. Pour sa part, le représentant de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM), Fennich Anouar, a indiqué que la pharmacie au Maroc a connu de nombreuses mutations dues à plusieurs facteurs internes et externes de la profession. Il a cité notamment l’augmentation du nombre de pharmacies qui est passé de 2.500 en 1997 à 9.000 en 2007, l’entrée en vigueur de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et l’adoption du code du médicament et de la pharmacie. Concernant ce code, M. Fennich a relevé que les textes d’application de ce texte tardent toujours à voir le jour, prolongeant ainsi la période de transition et du vide juridique, avant de noter que différentes réunions tenues en ce sens avec les départements de la santé, de l’emploi et de la formation professionnelle, permettraient de remédier à cette situation. Le vice-président de la Société marocaine de pharmacologie, Najib Kettani, a indiqué, de son côté, que le Maroc a enregistré d’importants progrès dans le domaine de la santé, qui se sont traduits par le renforcement des infrastructures hospitalières et des établissements de soins de base. «Le Maroc a également engagé un certain nombre de réformes ayant permis l’amélioration du système de santé et la correction des inégalités en matière d’offres de soins», a ajouté M. Kettani, également directeur du journal «L’Evénement médical». En marge de la séance inaugurale de ces journées, deux conventions de partenariat ont été signées, la première entre le journal «L’événement médical» et les laboratoires pharmaceutiques Iberma, et la deuxième entre le Syndicat professionnel des pharmaciens de Fès, le Syndicat national de la presse marocaine (section Fès-Boulemane), et la délégation du ministère de la Santé à Fès.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *