Le sens d’une visite

Quelle lecture faire de la visite au Maroc, vendredi 15 mars, de Noureddine Yazid Zerhouni, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales algérien ? Faut-il y avoir un signe de baisse de tension dans les relations maroco-algériennes ? “Mes entretiens avec Driss Jettou porteront sur toutes les questions qui se posent entre le Maroc et l’Algérie », a déclaré à son arrivée M. Yazid Zerhouni, allusion faite à l’affaire du Sahara et à la question de l’ouverture des frontières.
Le responsable algérien a été également reçu en audience par S.M le Roi Mohammed VI au palais d’Agadir. Selon la MAP, M. Zerhouni est venu au Maroc pour une visite de travail de deux jours à l’invitation de son homologue marocain Driss Jettou, ajoutant que les deux ministres avaient fixé la date de cette visite en novembre dernier.
Selon un communiqué commun publié à l’issue de la visite, Driss Jettou et son homologue algérien ont eu une réunion de travail centrée sur la coopération entre leurs minsitères respectifs notamment dans les domaines des collectivités locales, de la protection civile et de la sécurité. Les deux responsables sont convenus à cette occasion de “maintenir des contacts permanents en vue de promouvoir une coopération fructueuse et ce, conformément aux orientations du roi Mohammed VI et du président algérien Abdelaziz Bouteflika ». Aucune mention des véritables contentieux qui empoisonnent les rapports entre les deux pays.
Le déplacement de M. Zerhouni au Maroc et la rencontre que lui a accordée le souverain marocain interviennent, en tout cas, à un moment où les relations maroco-algériennes connaissent une tension accrue en raison de la dernière position algérienne sur l’affaire du Sahara marocain, la proposition de partition des provinces du sud. Le Maroc, fort de ses droits, a rejeté catégoriquement cette option qui a révélé les véritables intentions d’Alger qui ressemblent à de flagrants délires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *