Le social, prioritaire

Le ministère chargé de la Condition féminine, de la Protection de la famille et de l’enfance et de l’Insertion des handicapés organise jusqu’au 20 avril à Marrakech, la 2-ème rencontre autour du programme de réadaptation à base communautaire (RBC).
Cette manifestation, organisée sous le thème «la mise à niveau de la société, condition essentielle pour l’insertion de l’handicapé», comprend une série d’activités sociales, culturelles, artistiques et sportives, outre deux journées d’étude sur «l’expérience des classes intégrées» dans la région de Marrakech-Tensift-El Haouz. Le programme se propose notamment de contribuer à l’intégration de personnes handicapées de cette région dans leur environnement socio- économique.
Lors de l’ouverture de cette manifestation, mardi à Marrakech, la ministre chargée de la Condition féminine, de la Protection de la famille et de l’enfance et de l’Insertion des handicapés, Mme Nouzha Chekrouni, a affirmé qu’un intérêt tout particulier est accordé au volet social grâce à la nouvelle dynamique initiée par S.M. le Roi Mohammed VI.
Dans une allocution, lue en son nom par sa directrice de cabinet, Mme Fatiha Soudas, elle a relevé que les mutations culturelles, sociales et économiques ont contribué dans une large mesure à l’instauration d’un nouveau concept de l’intégration sociale des personnes handicapées qui tire sa substance du principe de droit et non des actions de charité et de l’aumône. Dans ce cadre, Mme Chekrouni a appelé toutes les composantes de la société civile et les bienfaiteurs à apporter aide et assistance aux responsables de ce programme pour qu’ils puissent toucher toutes les préfectures de la wilaya de Marrakech.
A cette occasion, il a été procédé à la distribution d’un lot de chaises roulantes, de lunettes de correction et d’appareils auditifs au profit d’élèves handicapés nécessiteux et à la pose de la première pierre pour la construction d’un centre de réadaptation communautaire au quartier Msallah sur une superficie de 700 m2. Ce centre qui a nécessité un montant de trois millions de dirhams et qui comprend un espace de rééducation, un espace ateliers et un espace social, sera la plus grande réalisation du genre au Maroc.
Il est à souligner également dans ce cadre, que les travaux du chantier de construction du centre de réadaptation communautaire Koutoubia avancent. Ce chantier, qui s’étend sur une superficie de 240 m2, a nécessité une enveloppe budgétaire d’un million de dirhams.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *