Le suicide, un comportement dépressif

Les causes qui poussent l’individu à se suicider diffèrent d’un type de suicide à un autre. Selon le docteur, Saâd Eddine El Otmani, psychiatre, le kamikaze qui se fait exploser dans un attentat suicide, est un suicidé protestataire volontaire. L’individu qui se donne la mort à la suite d’un trouble psychique, en se jetant du haut de l’immeuble, par pendaison, par consommation de poison ou par n’importe quel moyen est un autre type de suicidé. Pour ce dernier cas, souligne M. El Otmani, les troubles dépressifs peuvent entraîner le suicide ou des comportements suicidaires. La douleur morale, la souffrance morale, etc. Ces souffrances peuvent entraîner des manifestations psychiques et (ou) des manifestations organiques. Lesquelles s’articulent généralement autour d’un dégoût de la vie qui pourrait mener directement au drame, perte de l’appétit qui conduit à un amaigrissement, diminution du désir sexuel, perte de sommeil, l’autoaccusation, le suicidant se voit responsable de tous les malheurs et procède à sa propre destruction, etc. Les facteurs qu’on trouve généralement derrière ce crime contre soi-même, «peuvent être héréditaire, éducationnel, psychosocial, épuisement», souligne M. El Otmani. Et comme le cas des autres maladies, il vaut mieux prévenir que guérir. Dans ce cadre, «il faut faire le diagnostic à temps et surtout encourager ceux, qui présentent des symptômes montrant des perturbations de son état psychique, à consulter un spécialiste en la matière. Il faut bien traiter et prendre en charge les malades mentaux, essentiellement les déprimés et les schizophrènes», indique le psychiatre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *