Le syndrome de pneumonie atypique

La menace est sérieuse. Suite à une centaines de signalements de syndrome respiratoire aigu, l’agence onusienne vient de décréter une alerte mondiale. L’OMS craint que cette forme mal connue de la maladie ne se propage. « Ce syndrome respiratoire aigu est maintenant une menace de santé mondiale », a déclaré en substance Dr Gro Harlem Brundtland, directrice générale de l’OMS. « Les pays doivent travailler ensemble pour trouver sa cause, guérir les malades et arrêter sa propagation ».
Détectée tout d’abord en Asie, qui apparaît comme le siège de l’infection, cette pneumopathie virulente ne cesse de se propager. En une semaine, l’OMS a reçu 150 signalements de syndrome de pneumonie atypique. Plusieurs cas ont été rapportés au Vietnam, à Taïwan, à Hong Kong et dans la province chinoise de Guangdong où cinq patients sont morts. A Toronto au Canada, deux personnes qui revenaient d’Asie sont décédées de pneumonie. A Hong Kong, 5 nouveaux cas ont été enregistrés dimanche ce qui porte à 49 le nombre de personnes soignées. Au Vietnam, plusieurs informations non confirmées officiellement font état d’un chiffre total qui pourrait avoisiner les 50 cas.
En Allemagne, un Singapourien présentant des symptômes de la pneumonie atypique observée en Asie et au Canada était toujours en quarantaine à Francfort ainsi que deux membres de sa famille. Les 155 passagers qui se trouvaient avec lui dans l’avion ont été temporairement placés en quarantaine ou renvoyés chez eux en étant priés d’y rester.
A Taïwan, où trois cas ont été déclarés samedi, les autorités sanitaires ont demandé dimanche aux habitants de l’île d’éviter les voyages à Hong Kong et en Chine en raison de l’épidémie. Les Taïwanais se sont jetés sur les masques de protection (NDLR : à ne pas confondre avec ceux à gaz, très à la mode en ce moment ) qui couvrent le nez et la bouche. Pour le moment, l’alerte de l’OMS ne déconseille pas de limiter ses voyages vers quelque destination que ce soit. Cependant, elle exhorte les voyageurs à consulter s’ils présentent des symptômes de la maladie après avoir été en contact avec une personne atteinte ou après avoir séjourné dans une région concernée. Une température supérieure à 38 degrés Celsius, toux, difficultés respiratoires, souffle court sont des symptômes de la maladie. Des essais effectués dans les laboratoires les plus réputés dans le monde n’ont jusqu’à présent rien donné concernant l’origine de la maladie. Affaire à suivre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *