Le Technopolis de Salé voit le jour

Le Technopolis de Salé voit le jour

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a inauguré, samedi à Salé, la première tranche du nouveau Technopolis édifié sur une superficie de 107 hectares. Cette première tranche a nécessité des investissements globaux de 3,314 milliards DH, dont 2,755 milliards pour les travaux de construction et 559 millions pour l’aménagement. Ce Technopolis s’étendra à terme sur une superficie de 300 hectares. Créé dans le cadre d’un partenariat entre la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et la wilaya de Rabat-Salé-Zemmour-Zaers, la Cité de la technologie bénéficie d’un aménagement novateur et aéré, d’infrastructures et d’une gestion alignées sur les meilleurs standards internationaux. L’objectif étant d’en faire une destination privilégiée pour les investissements et les projets liés aux secteurs des nouvelles technologies. Le nouveau pôle offrira une panoplie de prestations aux investisseurs désirant s’y installer, notamment un guichet unique, un centre d’affaires, une banque multimédia, un centre de conférences, un bureau d’embauche en plus d’un complexe sportif et de loisirs, des prestations de santé et un complexe résidentiel. Technopolis, qui va contribuer à la création de 30.000 nouveaux emplois à l’horizon 2013, fait partie du réseau des parcs en cours de mis en place par «MEDZ», appelés à créer de nouveaux potentiels économiques permettant une croissance soutenue du pays. Cet important projet, qui va bénéficier du vaste réseau d’établissements universitaires et de grandes écoles de la capitale,  est situé à 5 km de l’aéroport de Rabat-Salé, offrant des connexions quotidiennes vers l’Europe, et à seulement 60 minutes de l’aéroport international de Casablanca, avec plus de 300 connexions quotidiennes vers l’Europe, les Etats-Unis et le Moyen- Orient. Ce projet qui constitue  le premier village «intelligent» du Royaume, a  pour vocation la réalisation d’un potentiel massif dans plusieurs secteurs technologiques, la création d’un espace d’épanouissement de projets innovants et la réunion des conditions favorables à l’émergence de secteurs à fort contenu technologique et à forte valeur ajoutée. Technopolis verra l’émergence et le développement d’importants secteurs tels que «le soft center» qui marquera le Maroc de demain et sera l’ultime support naturel d’exploitation de maintenance de logiciels, ingénierie, gestion de réseaux et la mise en position des ressources fortement qualifiées sur le développement de logiciels. Il s’agit aussi du marché de délocalisation des métiers, «l’offshoring», qui permettra notamment l’amélioration des savoirs par la concentration des talents, une incitation attractive pour les investisseurs et au secteur de se débarrasser du volet administratif pour se transformer en des plates-formes équipées en hot line et disposant de ressources humaines hautement qualifiées. L’économie régionale est de plus en plus marquée par le poids des services et leur développement. Avec cette nouvelle dynamique de construction et les chantiers innovants, les sociétés se dirigent massivement vers cet important secteur, entre autres, les galeries marchandes, les grands centres commerciaux, les franchises et les nouvelles enseignes. Avec la floraison des incubateurs et des pépinières logés au sein des grandes écoles et des universités, des centres d’appels, ainsi que l’offshoring et les sociétés de développement de process, Rabat est en train de constituer un parc technologique des plus pointus pouvant répondre à toutes les demandes aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *