Le tourisme version Haddad a le vent en poupe

Le tourisme version Haddad a le vent en poupe

Le tourisme se porte bien. Le bilan d’activité au titre de l’année 2013 présenté mardi par Lahcen Haddad, ministre du tourisme, est plutôt positif. Malgré une conjoncture difficile, le secteur a réussi à drainer 10,04 millions de touristes (+7%) et à générer 60 milliards DH de recettes en devises. Les nuitées  dans les établissements touristiques classés  ont enregistré une hausse de 9,3% par rapport à 2012.

De même, le taux d’occupation national des établissements classés s’est amélioré de 4 points passant à 43% en 2013. Il faut aussi relever que ces bonnes performances s’expliquent, entre autres, par les différents accords qui ont été conclus avec les compagnies aériennes. Ce qui a permis d’augmenter le nombre de passagers de 9,2% par rapport à 2012, avec des pics dans les aéroports de Marrakech, Agadir, Dakhla et Essaouira. Le ministre du tourisme a fait remarquer que  près de  19 milliards de dirhams d’investissements   ont été conventionnés et près de 20.000 emplois créés avec la formation de 13.000 jeunes, dont environ  2.200 par les établissements de formation relevant du ministère.

Parmi les faits saillants de l’année 2013 figure la formalisation de la contractualisation avec la signature de 15 contrats-programmes régionaux, ce qui  a permis  la déclinaison avec les partenaires locaux de la Vision 2020 en feuilles de routes régionales  (CPR). Lors de cette rencontre, M.Haddad a souligné l’importance de la compétitivité des entreprises touristiques pour assurer un positionnement de qualité de la destination Maroc. Durant l’année 2013, le ministère de tutelle  a oeuvré pour le renforcement du paysage touristique en boostant l’activité des PME touristiques et en encourageant la dynamique de création d’emploi.

Le ministère a également lancé le chantier de la réforme du système de classement avec le concours et l’expertise de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Il sera ainsi procédé à l’amélioration des grilles de classement cibles et leur mise en harmonie avec les pratiques internationales. Il est également prévu   la formation d’un «corps d’auditeurs» spécialisé qui sera assigné à l’audit des normes dans le cadre des commissions régionales de classement. Aussi, des mécanismes d’appui ont été mis en place,   notamment les fonds «Moussanada Siyaha» et «Renovotel 3», afin d’accompagner les besoins de mise à niveau du secteur.

Par ailleurs, le ministre a tenu à préciser que la dynamique des entreprises touristiques a été renforcée par l’ouverture de 70 nouvelles agences de voyages. Pour sa part, la politique de promotion a permis durant l’année 2013 de cibler les différents segments de clientèle visés, tout en développant l’image de la destination et en améliorant la perception des voyageurs potentiels par rapport au séjour au Maroc. Une attention particulière a été accordée à la diversification des marchés en direction des relais de croissance que sont les marchés émergents, notamment les pays de l’Europe de l’Est, la Russie.

En matière de tourisme interne, l’objectif fixé dans le cadre de la Vision 2020 est de tripler la taille de ce segment, qui représente actuellement 28% de l’ensemble de la clientèle des établissements touristiques.

Pour relever ce défi, un plan d’action en partenariat avec les professionnels a été conçu dans le cadre d’une véritable stratégie intégrée avec une composante nationale déclinée en offres régionales. Ce plan permettra de pérenniser les actions de Kounouz Biladi sur toute l’année, et de se doter  d’une véritable offre visible et audible auprès du marché national.

Développement des partenariats à l’international

Plusieurs actions ont été menées en 2013  pour assurer le rayonnement du Maroc sur la scène économique et politique mondiale. En matière de développement des partenariats à l’international, le ministère du tourisme a procédé à la signature d’un accord de partenariat avec l’île de Tenerife pour le développement  du tourisme dans les deux pays.

Un autre accord de coopération a été signé   entre le Maroc et le Sénégal pour l’échange d’expertise dans les domaines de la gestion du secteur, la stratégie de développement, la formation, la législation et l’investissement. De même, le ministre  a procédé à la signature d’un accord de coopération touristique entre le Maroc et la Tchéquie, en marge d’une visite officielle à Prague.

Le Maroc a également réussi à développer sa coopération en matière de promotion touristique avec plusieurs pays dont l’Azerbaidjan, l’Irak, la Tunisie, l’Espagne, le Brésil, le Soudan, l’Islande, l’Indonésie et le Pérou.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *