Le tribunal d’Alger condamne 16 personnes pour escroquerie

Le tribunal d’Alger condamne 16 personnes pour escroquerie

Seize personnes ont été condamnées, samedi soir, par le tribunal d’Alger à des peines allant de deux ans à 20 ans de prison, pour notamment constitution de bande de malfaiteurs et corruption, a-t-on appris, dimanche, de source judiciaire.
Les seize personnes, dont une majorité de fonctionnaires à la mairie (APC) de Bouzaréah (proche banlieue d’Alger) étaient accusées d’avoir escroqué plusieurs personnes en leur fournissant par l’intermédiaire d’une agence immobilière des documents falsifiés leur octroyant des lots de terrain en échange de sommes d’argent importantes. Les prévenus étaient aussi poursuivis pour vol, escroquerie, usage de faux, ingérence dans les fonctions civiles et militaires et usurpation d’identité. Une peine de 20 ans de prison a été prononcée par contumace contre trois personnes, quatre accusés se voyant condamnés à 6 ans de prison ferme. Le chef de cabinet de l’APC s’est vu infliger trois ans de détention tandis que deux militaires, comparaissant pour corruption et usurpation d’identité ont été condamnés à 2 ans de prison ferme. Le tribunal d’Alger a également prononcé plusieurs peines de 2 ou 3 ans avec sursis.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *