L’école intégrante à la une

Dans le cadre de partenariat entre le ministère de l’Education nationale et de la jeunesse et l’organisation «Save the children», un organisme de développement international fondé en 1919 par Eglantyne Jebb à Londres, un projet d’école intégrante a vu le jour dans le groupement scolaire «Sbiah», dans la commune rurale El Majatia-Ouled Ettaleb, délégation Ben Msik Médiouna à Casablanca.
Cette école intégrante ne vise pas uniquement l’intégration scolaire des enfants handicapés, mais de tous les enfants et les adolescents ayant rompu, pour une raison ou une autre, leur parcours scolaire. Ce projet pilote, qui permettra de garantir à cette catégorie des apprenants une scolarisation en parfaite harmonie avec les orientations de la charte nationale de l’éducation et de la formation, sera mis sur pied en cinq étapes.
La première étape consiste en la formation d’une commission de coopération, composée de toutes les composantes du secteur éducatif et administratif, des enfants, des parents et tuteurs des élèves et la société civile en vue de planifier, de concrétiser et d’évaluer le projet en question. Cette commission s’attellera, dans la seconde étape, sur les priorités de l’établissement et les activités qu’il faut mettre en oeuvre en vue d’assurer un développement global de l’école dans le cadre des principes de l’intégration. La troisième étape sera celle du travail pour développer l’école dans le sens de l’intégration et assurer les principes de l’éducation pour tous, en prenant en compte les ressources humaines et financières ainsi que les objectifs prévus dans la charte. Dans la quatrième phase, les efforts seront focalisés sur l’application des priorités dans le but de développer l’école intégrante et de soutenir toutes les opérations qui s’inscrivent dans ce cadre. La dernière étape sera celle de l’évaluation des développements réalisés en comparaison avec les programmes initiés au départ en ce qui concerne tous les stades de l’intégration au sein de l’école, son environnement social et culturel et les changements qui pourraient intervenir dans le processus de la scolarisation intégrante.
Ce projet éducatif de l’organisation «Save de Children», qui vise la concrétisation du principe de l’éducation pour tous, s’étend sur trois ans, de l’année scolaire en cours (2002-2003), jusqu’à 2004-2005.
Il faut dire que cette initiative est de nature à sauver un grand nombre d’enfants qui quittent l’école et rejoignent les rues, sans faute de leur part.
Vulnérables, ils restent exposés à toutes les dérives, délinquance, vols, vagabondage. “Agir avant qu’ils ne se retrouvent pas dans les rues” est formule permettant de mettre un terme à ce mal. Et la meilleure formule réside dans leur éducation et leur scolarisation. Une école intégrante répond ainsi à un besoin vital dans notre société, notamment dans les quartiers populaires de la périphérie des grandes villes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *