L’économie nationale a généré 95.100 emplois en 2009

Le taux de chômage au Maroc a baissé passant de 9,6 en 2008 à 9,1% en 2009. En milieu urbain, il s’est établi à 14,7% contre 13,8% et s’est stabilisé en milieu rural à 4%. C’est ce qui ressort de la dernière note d’information du Haut Commissariat au Plan (HCP) sur la situation du marché du travail en 2009. Selon le HCP, l’économie nationale a généré 95.100 emplois nets en 2009 (87.200 postes en zones urbaines et de 7.900 postes en zones rurales). Au total, 113.900 postes d’emplois rémunérés ont été créés au cours de la période (103.600 nouveaux emplois dans les villes et 10.300 dans les campagnes). A l’inverse, l’emploi non rémunéré a enregistré une baisse de 18.800 postes (16.400 en milieu urbain et 2.400 en milieu rural). Le volume global de l’emploi est passé de 10.189.300 en 2008 à 10.284.400 en 2009. Le document indique que les secteurs des BTP et des services sont à l’origine de la totalité des emplois créés. Les services ont engendré la création de 78.800 emplois (soit une augmentation de 2,1%) et les BTP avec 62.000 postes (+6,9%). Par contre, les autres secteurs ont enregistré des pertes d’emploi importantes atteignant 45.700 postes au total. Par secteur, « l’industrie y compris l’artisanat » a connu la plus forte baisse avec 39.700 postes d’emploi, soit un recul du volume de l’emploi du secteur de 3,0%, les « activités mal désignés » (4.900 emplois), «l’agriculture, forêt et pêche» (1.100 postes). Le taux d’emploi est passé quant à lui de 45,8 à 45,3%. Il a baissé de 0,3 point en milieu urbain (de 38,2% à 37,9%) et de 0,5 point en milieu rural (de 56,6% à 56,1%).
Au terme de l’année 2009, la population active âgée de 15 ans et plus a atteint 11.314.000 personnes, soit une hausse de 0,4% par rapport à l’année 2008 (+0,7% en milieu urbain et +0,1% en milieu rural). En revanche, le taux d’activité a baissé de 0,7 point, passant de 50,6% en 2008 à 49,9% en 2009. Par ailleurs, le HCP souligne que la population active en chômage a reculé de 4,5% au niveau national, passant de 1.078.000 en 2008 à 1.029.000 chômeurs en 2009, soit 49.000 chômeurs en moins (46.000 dans les villes et 3 000dans les campagnes). Les baisses les plus significatives du taux de chômage ont été relevées en milieu urbain chez les personnes de 25 à 34 ans, dont le taux a baissé de 1,0 point et chez les diplômés (-1,4 point). Concernant le sous-emploi des actifs occupés âgés de 15 ans et plus, son volume a augmenté, entre 2008 et 2009 en passant de 974.000 à 1.033.000 personnes (de 528.000 à 587.000 personnes dans les campagnes et stagnation autour de 446.000 personnes dans les villes) et le taux de sous emploi est passé de 9,6% à 10,0% (de 8,9% à 8,7% dans les villes et de 10,2% à 11,3% dans les campagnes). Pour rappel, au 4 ème trimestre de l’année, le taux de chômage s’est établi à 9% contre 9,8% au troisième trimestre et 8% au trimestre précédent.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *