L’économique au service de la diplomatie

Les provinces du sud du Maroc (Laâyoune et Dakhla) sont devenues membres de l’instance de coopération internationale réunissant les Canaries (Espagne), les Açores (Portugal) et le Cap Vert, selon une décision adoptée dimanche à Ponta Delgada (Açores), à l’issue de la réunion du conseil supérieur de cet organisme dit « Régions de Macaronésia ». Cet organisme compte ouvrir une représentation à Laâyoune pour officialiser cette adhésion à part entière des provinces du sud du Maroc au groupe des « Régions de Macaronésia». Chacun des membres hissera le drapeau national de son pays aux côtés de la bannière propre à chaque archipel en plus de la bannière de l’union européenne. A l’issue d’une réunion de deux jours à Ponta Delgada (22-23 novembre), en présence de représentants des gouvernements autonomes des Canaries et des Açores, les présidents des chambres de commerce et d’industrie des Canaries (Ténerife et Las Palmas), du Cap vert (Barlavento et Sotavento) et des Açores ont également décidé de financer, en 2004, quatre projets à caractère économique et social à Laâyoune et Dakhla. La délégation marocaine représentant les Chambres de commerce, d’industrie, de pêche et d’artisanat de Laâyoune et de Dakhla était conduite par Baira Abdellatif et comprenait Mohamed Joumani, Faidoul Derhem et Yahia Mohamed Lamine. Le président de la délégation s’est félicité de l’intégration des provinces du Sud dans cet espace économique regroupant les grands archipels de l’atlantique sud qui leur conférera une ouverture sur l’Europe et l’Afrique à travers des mécanismes institutionnels soutenus par l’Union européenne. Elle leur confère également une plus grande visibilité sur le plan européen et international et de nouvelles opportunités économiques au sein de ce marché intérieur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *