L’embellie du marché de l’emploi

L’embellie du marché de l’emploi

Ceci est un fait : le marché de l’emploi connaît une véritable reprise en cette période de rentrée. Après l’accalmie de l’été, les projets reprennent à un rythme soutenu et les volumes en matière de recrutement enregistrent des bonds importants.
Pour cette rentrée 2006, ce sont les secteurs de l’industrie, notamment automobile et aéronautique qui restent les plus gros recruteurs, selon Alexandra Montant, directrice générale adjointe du portail «Rekrute.com». Le secteur de l’offshoring tient également ses promesses en matière de recrutement. «Le Maroc confirme aujourd’hui sa position de plate-forme tournante vers l’Europe et l’Afrique. Le marché de l’Europe de l’Est, anciennement pilier de développement des entreprises européennes commence à montrer ses limites. Le regard s’est donc naturellement porté vers notre région. Signe annonciateur : la région de Tanger-Tétouan est en plein boom économique (et prévoit donc des recrutements intensifs) et l’axe Casablanca-Rabat qui conforte son expansion », nous explique Mme Montant. La rentrée 2006 s’annonce ainsi positive pour l’emploi.
Par ailleurs, et de l’avis de plusieurs analystes, pratiquement tous les secteurs enregistrent actuellement une réelle explosion de l’offre en matière d’emploi. Selon une note récente du Haut commissariat au plan (HCP), les anticipations des entreprises pour le troisième trimestre 2006 donnent une hausse des effectifs employés pour les deux secteurs de l’énergie et du BTP, contre une stagnation, sinon une toute légère baisse, dans les secteurs de l’industrie de transformation et des mines.
Ce qui ne peut que confirmer la bonne santé du tissu économique marocain. « 2006 aura été une très bonne année en matière d’emploi. En juin, le Centre marocain de conjoncture (CMC) prévoyait déjà un taux de croissance de 7,1 %, et cet essor se ressent facilement à travers le recrutement, un bon indicateur de la santé économique d’un pays…», précise Alexandra Montant.
Concernant les tendances en matière de métiers, la recherche de profils directement opérationnels, notamment des formations bac +2, s’intensifie. En effet, les jeunes diplômés sont de plus en plus courtisés et souvent recrutés pour être ensuite formés directement par les entreprises. Par ailleurs, cette rentrée 2006 s’annonce également positive en matière d’emploi des cadres. On voit ainsi se multiplier les besoins en fonctions RH ainsi qu’en matière de marketing et de communication. Les commerciaux ont également la cote, ainsi que les responsables administratifs et financiers.

Le chômage régresse au Maroc
Pour la première fois depuis 13 ans, le nombre des chômeurs au Maroc est passé sous la barre du million. Les chiffres, publiés récemment par le Haut commissariat au plan (HCP), sont particulièrement éloquents. Ainsi, au terme du deuxième trimestre de l’année 2006, la population active au chômage a baissé d’environ 360.000 personnes, passant de 1,23 million de chômeurs à 879.000. En terme de créations d’emplois, quelque 628.000 emplois rémunérés ont vu le jour dont 350.000 dans les villes et 278.000 dans les campagnes.
Cette baisse du chômage est expliquée notamment par les effets de « l’exceptionnelle campagne agricole», le développement des activités du bâtiment et des travaux publics (BTP) et les actions de promotion de l’emploi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *