L’enfant délégué

La session extraordinaire, des Nations Unies, consacrée aux enfants se tiendra à New York du 8 au 10 mai prochain. Lors de cette session, plus de 300 enfants siègeront, pour la première fois, en qualité de délégués. Cette session extraordinaire, prévue initialement en septembre dernier, mais reportée en raison des attaques terroristes contre New York et Washington, procédera à une évaluation des progrès réalisés depuis le sommet mondial de 1990 sur les enfants, au cours duquel les gouvernements s’étaient engagés à réaliser des objectifs spécifiques relatifs à la survie, la protection et au développement des enfants.
La majorité des enfants membres de délégations participeront en premier lieu, du 5 au 7 mai, au forum des enfants. Au cours de ce forum, ils prépareront des exposés sur des sujets qui donneront lieu à un débat lors de la session. Il sera également procédé à la sélection de deux enfants en vue de présenter à la prochaine conférence les différents résultats de ses travaux. Il est à souligner que pas moins de 1000 représentants d’organisations non gouvernementales, qui axent leurs actions sur les enfants, feront le déplacement pour participer à cette rencontre et quelque 179 enfants se sont déjà inscrits comme membres de délégations gouvernementales de 101 pays.
Il faut dire que la présence des enfants en qualité de délégués à cette session extraordinaire consacrée à leur problématique permettra à la relève de demain de mieux défendre ses droits, car c’est de son avenir qu’il s’agit. Si le mot «enfant» qui vient du latin, «infans» signifie, «celui qui ne parle pas», cette initiative lui donnera l’occasion de parler et par ailleurs de soulever les problèmes de sa génération. Depuis la signature de la convention internationale des droits de l’enfant le 20 novembre 1989, quelque 184 pays ont ratifié cette convention les obligeant ainsi à mettre leurs lois en conformité avec ce texte.
Au Maroc, qui a ratifié la convention en question, le fondement du Parlement de l’enfant, une première initiative dans le tiers-monde, explique l’intérêt que donne le gouvernement à la question de l’enfance.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *