L’enseignement privé compte près de 500.000 élèves

Intervenant au 3ème Forum national sur l’enseignement privé dont les travaux ont été clos dimanche à Oujda, le président de la Ligue de l’enseignement privé au Maroc, M. Taleb, a souligné que le secteur de l’enseignement privé génère près de 51.000 emplois (cadres administratifs, pédagogues, autres employés: assistants, chauffeurs) au Maroc. Il a en outre fait savoir que la mise en œuvre de l’accord de partenariat conclu, en 2006 à Fès, entre la Ligue de l’enseignement privé au Maroc, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) a permis la formation de 612 jeunes diplômés et leur affectation dans des établissements d’enseignement privé dans les régions du Gharb-Chrarda-Beni Hssen, de Tadla-Azilal, de Fès-Boulemane et de Rabat-Salé-Zemour-Zaër. M. Taleb a également rappelé que les établissements d’enseignement privé, affiliés à la Ligue de l’enseignement privé au Maroc peuvent employer 10.000 jeunes diplômés à l’horizon 2015 «si le gouvernement œuvre à la mise en œuvre des acquis accordés au secteur». Il a insisté aussi sur le rôle important que jouent les différentes composantes du secteur de l’enseignement privé pour favoriser l’essor de ce secteur et le développement de l’école privée marocaine, assurant que le secteur de l’enseignement représente un moteur essentiel du développement humain durable dans tous les domaines, notamment dans le domaine socio-économique. Il a par ailleurs évoqué les problèmes que connaît le secteur de l’enseignement privé aux plans administratif, pédagogique, juridique et fiscal. Les travaux du troisième Forum national sur l’enseignement privé, organisé à Oujda par la Ligue de l’enseignement privé au Maroc, se sont articulés autour d’un axe central : «L’école privée et la consécration des valeurs morales civiques».
La Ligue de l’enseignement privé au Maroc avait déjà organisé le premier forum national à Bouznika axé sur le thème : «La contribution de l’enseignement privé à élever la qualité de l’enseignement» et le second forum à Béni Mellal centré sur le thème : «L’enseignement privé, de l’école nationale à l’école civique ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *