Les africains du Sahel en réunion

Le président de la VII ème session du Conseil exécutif de l’Union des pays du Sahel et du Sahara, Ali Abdessalam Triki, secrétaire du Comité populaire général de l’Unité africaine, a souligné l’importance que représente l’Union sur la scène internationale grâce notamment au nombre des populations et à la superficie de ses pays membres. Il a également mis en exergue le rôle de l’Union dans l’instauration de la paix dans le Continent africain ainsi que ses efforts pour la réalisation de plusieurs objectifs fondamentaux en particulier dans le domaine économique.
M. Triki a fait observer que l’union, qui joue désormais un rôle de premier plan aux niveaux régional et international, est devenue l’un des instruments essentiels de l’action en faveur de l’unité du continent et a contribué à la résolution de nombre de questions sécuritaires dans l’ouest, l’est et au centre de l’Afrique. il a cité, à cet égard, les initiatives de l’union au Tchad, en Somalie et au Soudan.
Concernant le développement économique et social, M. Triki a affirmé l’importance de créer une banque de développement des pays de l’union du Sahel et du Sahara et de mettre en place un conseil économique et de développement, ajoutant que la Libye compte réaliser plusieurs projets d’infrastructure dans les pays de l’union notamment des routes reliant la Jamahiriya au Niger et au Tchad, et d’autres routes au Burkina-Faso, au Niger et au Soudan. M. Triki a, par ailleurs, rappelé la position de l’Union concernant la question palestinienne, réaffirmant son soutien au peuple palestinien dans sa lutte, sous la direction du président Yasser Arafat, pour le recouvrement de son territoire. Il a en outre rappelé le soutien des pays de l’union à la lutte contre le terrorisme, estimant qu’il est nécessaire d’organiser un sommet international pour définir le concept « terrorisme », examiner ses causes et faire une distinction entre le terrorisme et le droit des peuples à lutter contre l’occupant et l’injustice.
De son côté, le secrétaire général de l’union, Mohamed Madani Azhari a affirmé que la session actuelle permettra d’évaluer la marche de l’union et de convenir des mesures à entreprendre pour satisfaire les besoins des peuples et répondre leurs aspirations. « il est temps de passer à l’étape décisive en mettant en oeuvre les dispositions de l’accord constitutif», a-t-il ajouté.
Les interventions des représentants des organisations régionales et internationales ont, pour leur part, souligné l’importance de l’union du Sahel et du Sahara, appelant à la création de passerelles de coopération avec cette union en vue de réaliser les objectifs communs en matière de développement économique et social ainsi que l’échange des expériences dans ces domaines.
Les travaux de cette session porteront sur les activités de l’union, l’examen des questions d’ordre politique, sécuritaire, économique et financière ainsi que sur les préparatifs du quatrième sommet du conseil de la présidence de l’union, qui se tiendra du 6 au 7 mars à Syrte.
L’Union des pays du Sahel et du Sahara comprend 16 pays : le Maroc dont la délégation est conduite par le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Rachad Bouhlal, la Libye, le Soudan, l’Erythrée, le Tchad, la République centrafricaine, la Gambie, le Mali, le Burkina-Faso, le Sénégal, l’Egypte, la Tunisie, leNigeria, la Somalie, le Niger et Djibouti.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *