Les agissements des séparatistes de l’intérieur vivement dénoncés

Les sections de partis politiques à Laâyoune ont dénoncé, dimanche 19 juillet, dans un communiqué conjoint, les agissements irresponsables d’un groupuscule constitué de dix personnes, connues sous le nom des séparatistes de l’intérieur. Ces séparatistes se sont déplacés en Algérie, le 7 juillet dernier, pour animer une conférence de presse, durant laquelle ils ont revendiqué l’indépendance des provinces du Sud du Maroc et accusé le Maroc de violer systématiquement les droits de l’Homme. 
Le communiqué, dont copie est parvenue à ALM, a été établi conjointement suite à une réunion tenue, samedi 18 juillet, entre les représentants des sections régionales du Parti Authenticité et Modernité (PAM), le Parti de la justice et du développement (PJD), l’Union socialiste des forces populaires (USFP), le Mouvement populaire (MP), l’Union constitutionnelle (UC), le Parti travailliste (PT), le Rassemblement national des indépendants (RNI) et le Front des forces démocratiques (FFD).
Le communiqué affirme que ce groupuscule de séparatistes manipulés par l’Algérie et le Polisario exploite le climat de liberté dans lequel vit le Maroc sous l’ère de SM le Roi Mohammed VI dans tous les domaines. «Ces personnes se rendent tout le temps à l’étranger et reviennent à leur résidence au Maroc en toute liberté. Ils ne cessent de faire la propagande d’allégations mensongères qui visent le climat de liberté et d’ouverture que connaissent les provinces du Sud et manifester leur hostilité à l’égard du Royaume et son intégrité territoriale», ont affirmé les sections des partis politiques à Laâyoune. Le communiqué indique, par ailleurs, que c’est l’Algérie qui fait tout pour restreindre la liberté d’expression et faire taire ainsi les personnes qui s’opposent à sa thèse qu’elle défend, avec tant d’ardeur, dans les camps des séquestrés à Tindouf.
«Les sections des partis politiques à Laâyoune se sont réunies afin d’éclairer l’opinion publique nationale et internationale, à propos de la démarche du groupuscule des séparatistes. Nous exprimons ainsi notre solidarité pour faire face à toutes les tentatives méprisables du régime algérien qui vise à porter atteinte à notre unité et nos causes sacrées», explique le communiqué. Les bureaux des sections politiques appellent, ainsi, les forces vives dans les provinces du Sud afin de prendre toutes les mesures pour défendre l’unité nationale du Maroc. Les sections des partis politiques appellent en plus toutes les composantes de la société civile à se mobiliser dans le cadre de la diplomatie populaire afin de défendre la question nationale.
Le communiqué appelle, en outre, à mettre en œuvre le projet d’autonomie proposé par le Maroc dans les provinces du Sud.
Pour rappel, l’Association le Sahara Marocain (ASM) avait, elle aussi, dénoncé, lors d’une conférence de presse tenue mercredi 15 juillet à Rabat, les agissements du  groupuscule pro-Polisario. Selon des informations fournies par l’ASM lors de cette conférence, le groupuscule de séparatistes d’intérieur a été reçu par de hauts responsables algériens. Ces derniers ont même remis une somme de 15.000 euros à chacun des séparatistes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *