Les Amazighs fêtent le Nouvel An

Les Amazighs fêtent le Nouvel An

Un télégramme de félicitation et de loyauté a été adressé à Sa Majesté le Roi par l’association Tayri N Wakal (Amour de la terre), suite à la célébration du Nouvel An amazigh à Tiznit. Ecrit et lu en amazigh, ce télégramme atteste des efforts déployés par Sa Majesté pour la constitutionnalisation de l’amazigh comme langue officielle. Une première au niveau des pays du nord de l’Afrique. «Notre lettre de félicitation et de loyauté à notre Souverain Mohammed VI, que Dieu l’assiste, est un signe de respect et aussi de remerciement et de gratitude pour l’importance accordée à la langue et la culture amazighes. Notre Roi est le premier à avoir reconnu la langue amazighe comme langue officielle du pays. C’est une première dans tout le nord de l’Afrique. Notre pays est précurseur et c’est là une immense fierté. C’est pour cela que nous estimons que la première personne à remercier et féliciter à cette occasion est notre Souverain. Les avancées du Royaume dans ce sens sont une fierté pour nous marocains», souligne l’artiste et députée Fatima Tabaâmrant. «Nous avons transcrit ce télégramme en tifinagh comme nous l’avons lu en amazigh. Cette année 2963 est une année de concrétisation de nos souhaits de promotion de notre langue et culture amazighes», explique-t-elle. «Cet événement est l’une des premières activités de notre association. Nous avons tenu à mettre en lumière l’importance de notre culture amazighe et c’est pour cela que nous avons choisi d’organiser en premier lieu la fête du Nouvel An amazigh à Tiznit», explique-t-elle. Ont pris part à cette cérémonie le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch, le gouverneur de la province de Tiznit Samid El Yazidi, le président du conseil régional du Souss-Massa-Drâa, Ibrahim Hafidi, et d’autres personnalités et parlementaires de la région du Souss-Massa-Drâa.
«Nous avons tenu à cette occasion à rendre hommage aux personnalités qui ont contribué, chacune à sa manière, à la promotion et l’appui de notre culture amazighe. C’est une fête qui s’adresse à tous les Marocains. Nous avons choisi comme personnalité de l’année l’écrivain et chercheur Ahmed Assid comme une reconnaissance pour sa contribution dans ce sens», explique Fatima Tabaâmrant. Il est à noter que la célébration de ce Nouvel An amazigh a été marquée par l’organisation de plusieurs hommages à des figures de la promotion de la culture amazighe et dont on note la journaliste Amina Bencheikh, Abdessalam Khalafi (chercheur à l’IRCAM), Houcine Jouhadi Baâmrani (traducteur du Coran et du Sunna et chercheur), Moha Souag (romancier) et Yahya Hadaka (conférencier auprès de la FIFA). Tiznit a ainsi célébré le Nouvel An amazigh avec des feux d’artifice et suivant les us et coutumes amazighs.
Cette journée de fête a également été marquée par l’organisation d’une opération de bienfaisance au profit des élèves orphelins de la province de Tiznit. La musique amazighe était aussi au rendez-vous, de même qu’une kyrielle d’artistes amazighs, notamment Imane Tifour (Al Hoceima), Othmane Azoulide (Tata) et la troupe «Tifarkhine n Tafraout», Raïss Said Outajajte, Moulay Ali Chouhad Archach et Hamdallah Rouicha.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *