Les blocs cèdent, les principes restent

ALM : Quel sens donnez-vous à la participation de S.M. Mohammed VI au 13ème sommet du mouvement des Non-alignés?
Badre Eddine Allali : Elle reflète l’intérêt que S.M. le Roi accorde à ce mouvement et à la coopération Sud-Sud. Notre pays sera représenté par une importante délégation dirigée par S.M. le Roi qui fera une importante allocution lors de ce sommet et s’entretiendra avec certains chefs d’Etat sur des questions d’intérêt commun. Le gouvernement malais apprécie particulièrement la participation du Maroc au plus haut niveau, conscient du rôle que le Royaume a toujours joué aussi bien sur le plan international que régional. Et ce, notamment, au sein du groupement des pays en voie de développement, en général, et au sein du monde islamique, en particulier.
Quel intérêt peut revêtir aujourd’hui un sommet du mouvement des Non-alignés alors que le monde n’est plus divisé en deux blocs opposés ?
Le mouvement des Non-alignés a été créé en 1953 en Indonésie. Il regroupe à l’heure actuelle 114 pays. Ce mouvement a été effectivement créé à l’origine pour éviter l’implication dans des confrontations idéologiques entre les pays de l’Est et de l’Ouest. Et bien que cette situation ait été dépassée, et que nous vivons aujourd’hui dans un monde unipolaire, il n’en demeure pas moins que les principes de base qui ont été à l’origine de ce mouvement sont toujours valables. Ces objectifs relatifs à la non-agression, au respect mutuel, à la coexistence pacifique ne sont pas rendus caducs par la disparition de l’URSS. Le développement et le désarmement sont à cet égard loin d’être réalisés. Le mouvement a encore fort à faire dans ce sens. Il permet aussi aux pays en voie de développement de faire entendre leur voix, de mieux exprimer leurs préoccupations et d’essayer de défendre leurs intérêts sur le plan international.
Le Maroc est président du groupe des 77. Qu’est-ce qui différencie ce groupe du Mouvement des Non-alignés. Est-ce que cette présidence donne du poids au Maroc?
Le groupe des 77 est né en 1964 à l’occasion de la première conférence des Nations-Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) à Genève. Ce groupe, qui était composé à l’origine de 77 pays, en compte aujourd’hui 133. La présidence du G 77 par le Maroc sera significative lors du sommet de Kuala Lumpur, en ce sens que ce groupe peut être considéré comme le pendant économique des Non-alignés. Sa vocation principale est de défendre les intérêts économiques des pays en développement au sein des différentes instances internationales, et de promouvoir la coopération Nord-Sud et la coopération Sud-Sud. Je tiens à signaler à cet égard qu’une importante conférence sur la coopération Sud-Sud se tiendra à la fin de cette année au Maroc. En tant que président du G77 et membre du mouvement des Non-alignés, le Maroc va contribuer activement au succès du sommet de Kuala Lumpur. Il donnera tout son appui à la présidence malaise de ce mouvement au cours des trois prochaines années, et veillera tout particulièrement à assurer une coordination étroite entre le G77 et le mouvement des Non-alignés.

• De Kuala Lumpur, propos recueillis par Aziz Daki

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *