PROMO ALM
PROMO ALM

Les boissons énergisantes, un danger pour la santé

Les boissons énergisantes, un danger pour la santé

Les boissons énergisantes qui comptent plus de 500 marques dans le monde connaissent un grand succès auprès des jeunes. Ces boissons présentées comme de véritables potions magiques ne sont pas sans danger. Dans le dernier numéro de sa publication officielle «Toxicologie Maroc» du 2ème trimestre 2012, le Centre antipoison du Maroc (CAPM) tire la sonnette d’alarme sur la surconsommation de ces boissons par les adolescents. Les effets indésirables sont nombreux : tachycardie sinusale, palpitations, insomnie, agitation, nervosité, tremblements, céphalées, douleur abdominale, nausées, vomissements, diarrhée et diurèse. Si la consommation est régulière, pluri-quotidienne, associée à une activité physique ou à l’alcool, ces effets peuvent être majorés, notamment en cas de maladie cardio-vasculaire.
Le CAPM a également relevé des cas d’arythmies ventriculaires, de spasme coronarien, crises convulsives et épisodes de manie ou de psychose chez des personnes prédisposées. A noter que les boissons énergisantes peuvent constituer une initiation à la consommation des excitants et des stupéfiants. Ces boissons sont strictement déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes en raison du risque de retard de croissance fœtale et d’avortement spontané. Elles présentent également un danger pour les enfants et adolescents car une seule canette peut contenir plus que la dose de caféine recommandée qui est de 2,5mg/kg/j. Chez les sportifs, la consommation de ces boissons peut entraîner un risque de déshydratation, de blessures sportives et de mort subite. Ces boissons sont à éviter en cas de sensibilité à la caféine, d’hypertension, de cardiopathie et de diabète.
Selon le CAPM, cette surconsommation est facilitée par plusieurs moyens, à savoir la présentation (canettes attirantes, faciles à l’emploi et portant des noms évocateurs de performances) et la publicité associée (destinée à un public jeune, dynamique, sportif…). Le CAPM relève que le principal danger provient des précautions d’emploi de ces boissons qui ne sont pas lues par les jeunes consommateurs. Ces boissons promues pour donner un regain d’énergie contiennent trop de caféine et de substances dites stimulantes (taurine, glucuronolactone, ginseng, inositol, vitamines du groupe B). Le CAPM recommande l’information des professionnels de la santé et des consommateurs sur les risques de ces produits. Parmi les autres recommandations figurent l’inscription de façon lisible des différents composants, leur teneur et les contre-indications sur l’emballage ainsi que la limitation des lieux de vente et des lieux de consommation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *