Les chantiers de l’Euromed

Depuis le début des années 90, le Maroc est devenu une pièce maîtresse dans les rapports entre les deux rives de la Méditérranée. Plusieurs projets ont été, à cet effet, envisagés. Mais, en général, la contribution européenne dans la réalisation de bon nombre de projets est restée tributaire d’une vision « centriste» qui monopolise le savoir-faire et le travail de recherches effectués, dans la majorité des cas par des européens. Ceci dit, il n’en demeure pas moins important de signaler, par la même occasion, l’intérêt de la consolidation de ces rapports et leur amélioration. A la suite de la réunion du Comité Med les 4 et 5 décembre et de nouvelles discussions, les documents de stratégie par pays pour 2002-2006 et les programmes indicatifs nationaux pour 2002-2004 relatifs à sept partenaires méditerranéens – Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Jordanie, Liban et Syrie – ont reçu un avis favorable. Les programmes indicatifs nationaux devront être signés par la Commission européenne et les autorités des différents partenaires. Le document stratégique régional pour 2002-2006 et le programme indicatif régional pour 2002-2004 ont également reçu un avis favorable. Deux groupes de travail UE- Maroc se réuniront prochainement à Bruxelles et à Luxembourg. Un groupe de travail sur les services se réunira ainsi le 19 décembre dans la capitale de l’Europe et un autre sur l’harmonisation des statistiques du commerce, le 21 décembre à Luxembourg, rapporte le bulletin « Euromed synopsis » réalisé par Meda Team information pour le compte de la commission européenne. Il sera procédé au sein du groupe de travail sur les services à un échange de vues sur les objectifs décrits dans l’accord d’association et sur des questions liées au transport maritime international. Le groupe de travail sur les statistiques discutera, pour sa part, des statistiques du commerce extérieur et de la coopération statistique UE-Maroc. Une exposition itinérante sur le thème de « la sauvegarde du patrimoine culturel » chez les partenaires euro-méditerranéens sera inaugurée le 24 décembre à Rabat par le ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed Achaâri. L’exposition présente des projets réalisés dans le cadre du programme Euromed héritage au sein de Meda et des projets réussis de sauvegarde et de conservation du patrimoine culturel dans les pays euro-méditerranéens, menés à bien par des participants des douze partenaires méditerranéens et des cinq pays de l’UE. Après le Maroc, elle sera présentée successivement en Algérie, Tunisie, Chypre et en Turquie jusqu’en mai 2002 et éventuellement plus tard chez d’autres partenaires. Cette initiative fait suite à l’exposition qui a organisée à Hildesheim, en Allemagne, du 18 juin au 29 octobre 2000.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *