Les chenilles attaquent !

Les chenilles attaquent !

Les autorités sanitaires viennent de lancer une mise en garde contre les chenilles. En effet, le Centre antipoison du Maroc a recensé plusieurs cas d’intoxications d’élèves victimes de «vers poilus». L’insecte en question sera identifié par la suite comme étant une chenille processionnaire.

Contrairement à ses apparences, la chenille processionnaire est un insecte de l’ordre des lépidoptères qui fait partie des insectes venimeux pour l’homme et les animaux. «Son aire de répartition était limitée aux zones rurales, actuellement elle colonise peu à peu les zones périurbaines et urbaines.

On peut ainsi distinguer des cocons de chenilles processionnaires dans les espaces verts publics, et même dans les cours de récréation des établissements scolaires où elles peuvent constituer une menace sanitaire pour les enfants», expliquent les responsables du Centre. «La chenille processionnaire dispose de poils urticants qu’elle projette dans l’air quand elle se sent menacée.

Elle peut ainsi provoquer des lésions non seulement par contact direct, mais aussi indirectement, par dissémination aérienne et occasionner des lésions cutanées et oculaires et, plus rarement, des signes respiratoires et des réactions anaphylactiques», ajoute la même source. Selon les autorités, «des mesures préventives sont nécessaires surtout au niveau des écoles». Il est question notamment de nettoyer au jet d’eau la cour de l’établissement scolaire afin de retirer les poils urticants qui ont pu se déposer lors de leur procession de descente des arbres. Il est déconseillé de recourir à des traitements chimiques par insecticides.

Il est, en outre, conseillé de traiter les arbres infestés par la chenille par des insecticides biologiques, non dangereux pour l’homme et l’environnement à base de protéines produites par le bacille de Thuringe (BT).

Enfin, le Centre antipoison appelle à l’installation des nichoirs à mésange dans les cours de récréation. Les mésanges sont des petits oiseaux, principaux prédateurs naturels des chenilles processionnaires. A noter qu’en cas de symptômes apparus suite à un contact avec ces chenilles, la consultation d’un médecin est vivement recommandable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *