Les contrôles de l’ONSSA se poursuivent: 616 tonnes de produits périmés saisies en une semaine

Les contrôles de l’ONSSA se poursuivent: 616 tonnes de produits périmés saisies en une semaine

L’Office national de sécurité sanitaire de produits alimentaires (ONSSA) a saisi 616 tonnes de produits impropres à la consommation durant la première semaine du mois de Ramadan.

Dans un communiqué, l’Office  précise que ces contrôles ont permis  la saisie de 45 tonnes de dattes, 59,5 tonnes de farine, 6, 2 tonnes de fruits secs, 4,9 tonnes de pâtes alimentaires et couscous, 40,1 tonnes de margarine, 42.4 tonnes de chocolat, 42.397 litres de jus et nectars, 20 524 litres d’eaux minérales, 74.000 litres de boissons et 6.250 litres d’huiles alimentaires. Il a aussi été procédé à la saisie de 15 tonnes de viandes blanches, 6,5 tonnes de viandes rouges, 1,5 tonne de produits à base de viandes, 26 tonnes de produits de la pêche, 40 tonnes de produits laitiers, 777 kg de produits de la ruche et 3.797 unités d’œufs de consommation.
Les brigades mobiles de l’ONSSA ont réalisé 1.473 sorties de contrôle sur le terrain dont 739 en commissions provinciales et préfectorales.  

Au niveau des importations, 78.868  tonnes de divers produits alimentaires d’origines animale et végétale ont été contrôlées.  Ces opérations ont permis le refoulement de 13 tonnes de produits alimentaires, de 8,1 tonnes de fruits frais, 2,5 tonnes de légumes surgelés et 2,4 tonnes  de produits de la pêche.
Rappelons que le non-respect de la chaîne de froid, l’insalubrité des produits, le non respect des conditions d’entreposage à la température réglementaire, le dépassement de la date de péremption et les défauts d’étiquetage constituent les principaux motifs de ces saisies au niveau national.    
 En  ce mois de Ramadan, les opérations de saisie des denrées alimentaires se multiplient. Mardi 23 juin, 15 tonnes de poisson avarié ont été saisies au boulevard Mohammed V à Casablanca (voir édition n° 3443 du jeudi 25 juin 2015). Il y a encore 10 jours, un revendeur de produits périmés avait été arrêté à Fès. Le mis en cause  procédait à l’achat de grandes quantités de produits de consommation périmés et falsifiait les dates de péremption avant de les écouler sur le marché. Ce grossiste reversait des revenus issus de la vente de ces produits impropres à la consommation à l’organisation terroriste «Daech». Cette opération avait permis la saisie de plusieurs tonnes de produits alimentaires périmés et de deux machines d’emballage et d’étiquetage. A Béni Mellal, la commission locale mixte de contrôle des prix et de la qualité des produits alimentaires avait procédé dimanche dernier à la saisie de 10 tonnes de farine impropre à la consommation.   
 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *