Les critiques du PJD

Au PJD, on est loin d’être satisfait de l’évolution de la situation et on le fait savoir. Un communiqué publié à l’issue de la session extraordinaire tenue récemment à Rabat par le conseil national du parti, ne tarit pas de critiques à l’égard de la gestion du gouvernement.
Le conseil pointe en premier lieu la « détérioration continue de la situation économique et sociale » du pays, en raison du mode de gestion de la chose publique prôné par le gouvernement, qui serait selon le communiqué marqué par un « grand déséquilibre ».
Le conseil national du parti critique ainsi « le traitement timide du gouvernement des grands dossiers de réforme tels la réforme fiscale et administrative, la moralisation de la vie publique et l’aménagement du territoire ». Un manque de tonus qui a laissé se détériorer la situation et le PJD en veut pour illustration « la hausse des mouvements de protestation sociaux dans différents secteurs ».
Dans le volet électoral, le conseil national du PJD se félicite du projet du gouvernement relatif à l’adoption du mode de scrutin de liste à la proportionnelle, même s’il se dit profondément préoccupé par « la non-conformité du découpage administratif au découpage électoral ». Dans le même chapitre des griefs, le PJD a exprimé sa déception que « la promesse d’annuler les précédentes listes électorales n’ait pas été tenue » et que le gouvernement aie finalement opté pour la révision des listes existantes. Ceci n’empêche pas le conseil d’appeler les forces nationales, toutes tendances confondues, et l’ensemble du peuple marocain, à participer massivement aux prochaines élections. Le conseil du PJD évoque également la question du sahara marocain, mettant l’accent sur l’importance d’une mobilisation continue des différentes forces nationales et des médias, ainsi que sur la réactivation du rôle de la diplomatie parlementaire. Le communiqué réitère également la position prise par les dirigeants du parti lors de la publication du rapport du secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan au conseil de sécurité sur le Sahara. Le communiqué souligne ainsi que les manoeuvres algériennes ont «révélé clairement les visées expansionnistes cachées sous le couvert de l’attachement au principe de l’autodétermination».
Enfin, le conseil du PJD rend hommage au peuple palestinien pour ses sacrifices héroïques et sa résistance face à la guerre d’extermination sioniste, dénonçant « la complicité flagrante des Etats unis». Il appelle les gouvernements arabes et islamiques à «rompre toute forme de relation diplomatique, à mettre fin à la normalisation directe et indirecte (avec Israël ) et à réactiver les recommandations arabes issues des sommets arabes ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *