Les dessous de l’affaire des 20 tonnes de chira à Tanger

Au cours de la première semaine de ce mois, la police de Tanger a saisi la plus grosse quantité de haschich de toute l’histoire du trafic national de stupéfiants : 20 tonnes. Cette opération de grande envergure a permis l’arrestation du conducteur du camion qui transportait la came et qui a avoué sans aucune résistance sa culpabilité, du gardien de l’entrepôt où la drogue avait été chargée, de l’intermédiaire entre les trafiquants. Six autres personnes impliquées dans cette affaire ont été identifiées et sont activement recherchées. Deux autres personnes sont en cours d’identification. Selon l’enquête de la police judiciaire, les vingt tonnes de haschich ont été chargées dans un hangar situé à Mghougha, dans la zone industrielle. Le conducteur d’un camion qui transportait de la tomate en provenance d’Agadir savait qu’il allait finir son voyage national par décharger les cageots et les remplir de nouveau par la chira. Au cours de la perquisition faite dans l’entrepôt, il y’a eu la saisie de plusieurs objets qui avaient servi au changement du contenu initial : des élévateurs et des outils en métal. Pour l’instant, les quatre individus se trouvent derrière les barreaux en attendant la fin de l’enquête policière et de l’instruction judiciaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *