Les deux hommes d’affaires suisses poursuivis en Libye : le procès reporté au mois de janvier

Les deux hommes d’affaires suisses poursuivis en Libye : le procès reporté au mois de janvier

Le procès en Libye des deux hommes d’affaires suisses poursuivis pour exercice d’activités économiques illégales a été reporté aux 2 et 3 janvier, à la demande de la défense, a-t-on appris dimanche, auprès de leur avocat libyen, Salah Zahaf. «Initialement prévus samedi et dimanche, les procès de Max Goldi et Rachid Hamdani ont été reportés aux 2 et 3 janvier, à la demande de la défense», a indiqué à l’AFP Me Zahaf. La défense a affirmé que les deux hommes d’affaires qui ne quittent pas l’ambassade suisse n’ont pas pu recevoir leur convocation au tribunal, selon l’avocat. Retenus en Libye depuis le 19 juillet 2008, Max Goldi, chef de la filiale en Libye du groupe d’ingénierie helvético-suédois ABB) et Rachid Hamdami, responsable d’une PME suisse, ont été condamnés par contumace le 30 novembre à 16 mois ferme pour séjour illégal en Libye. Ils ont décidé d’interjeter appel de cette condamnation et leur procès a été fixé au 22 décembre. Me Zahaf a indiqué par ailleurs avoir rencontré, samedi, les deux hommes qui étaient en bonne santé et avaient un bon moral. «Ils sont optimistes et ils ont un grand espoir quant au règlement de leur affaire», a-t-il dit sans autres précisions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *