Les diabétiques n’ont pas à s’inquiéter : Pas de pénurie d’insuline à Casablanca !

Les diabétiques n’ont pas à s’inquiéter : Pas de pénurie d’insuline à Casablanca !

Le Conseil de la ville de Casablanca a lancé récemment un appel d’offres dont l’ouverture des plis a eu leu le 27 mars dernier portant sur l’achat de plusieurs produits pharmaceutiques en l’occurrence l’insuline.

Ces derniers jours plusieurs médias ont dénoncé une pénurie d’insuline dans les structures de santé et plus particulièrement à Casablanca. Un problème qui, selon les médias, remonterait à plusieurs mois. La déléguée régionale du ministère de la santé et adjointe au maire chargée de la santé à Casablanca Dr Nabila Rmili dément cette information. «A ce jour, nous ne manquons pas d’insuline, nous disposons d’une quantité suffisante que nous délivrons aux citoyens sans aucun souci. Les médicaments antidiabétiques, notamment l’insuline, sont disponibles au niveau de tous les Bureaux municipaux d’hygiène de Casablanca». Dr Rmili précise que les livraisons d’insuline suite à l’appel d’offres qui avait été lancé par le Conseil de la ville en septembre 2017 ont débuté au niveau des Bureaux municipaux d’hygiène «Depuis vendredi dernier, nous avons démarré les livraisons», signale-t-elle. Rappelons que cet appel d’offres portait sur l’achat de plusieurs produits pharmaceutiques, en l’occurrence l’insuline.

Ce marché était composé de 7 lots dont 5 consacrés à l’insuline (cartouches et flacons) et 1 lot réservé aux comprimés pour diabétiques. Notons que le Conseil de la ville de Casablanca a lancé récemment un appel d’offres dont l’ouverture des plis a eu leu le 27 mars dernier portant sur l’achat de plusieurs produits pharmaceutiques en l’occurrence l’insuline. Ce marché est composé de 9 lots dont 5 consacrés à l’insuline (cartouches et flacons) et 3 lots réservés aux comprimés pour diabétiques. Dans le détail, l’appel d’offres précise que le lot n°1 porte sur l’Insuline en flacon, le lot n°2 : l’insuline cartouche, lot n°3 : insuline analogue lente, lot n°4 : insuline analogue rapide, lot n°5 : insuline analogue mixte, lot n°6 : metformine 1000 , lot n°7 sur le glimeperide 2 mg et le lot n°8 sur gliclazide 60 Lm.

Dans l’appel d’offres, le conseil de la ville a pris soin de satisfaire toutes les catégories de malades diabétiques. Pour anticiper les prochaines dotations pour la fin de l’année 2018, le dernier appel d’offres a été lancé plus tôt que d’habitude. Notons que les livraisons des dotations pour les différents Bureaux municipaux d’hygiène de Casablanca ont lieu deux fois par an. Actuellement, les 100.000 diabétiques concernés se font suivre aussi bien dans les centres de santé que dans les Bureaux municipaux de l’hygiène (BMH). Plusieurs malades disposent de deux carnets, ce qui leur permet de se présenter alternativement dans l’une ou l’autre des structures de santé ou même parfois dans les deux afin de constituer un stock (insuline ou comprimés). «Il s’est avéré que des malades prennent l’insuline du centre de santé et du bureau d’hygiène. Ce qui a pour conséquence non seulement un double usage mais un double achat», indique-t-elle. Par ailleurs, le Dr Rmili tient à faire remarquer que contrairement au ministère de la santé, le Conseil de la ville achète les analogues de l’insuline qui coûtent extrêmement cher.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *