Les Droits de l’homme débattus à Genève

Le Ministre des Droits de l’homme, Mohamed Aujjar, devrait intervenir hier, devant le «Segment de haut niveau» de cette session, auquel participent plusieurs responsables de rang ministériel ainsi que des représentants d’organisations internationales.
En marge de sa participation aux travaux de la Commission, M. Aujjar aura des entretiens avec le Haut Commissaire de l’ONU aux réfugiés, Ruud Lubbers, le Haut Commissaire de l’ONU aux Droits de l’homme, Sergio Vieira de Mello, le Directeur Général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Brunson McKinley, ainsi que le Président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Jacob Kellenberger. Outre ces rencontres avec les numéros un des principales organisations et agences humanitaires et des droits de l’homme basées à Genève, le ministre rencontrera plusieurs responsables d’ONG des droits humains et de la société civile, tels que le Directeur de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), les responsables du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP). Au cours de cette session, la Commission examinera notamment les questions relatives à la violation des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans le monde, les questions se rapportant au racisme, aux minorités, aux travailleurs migrants, les droits des femmes et la violence contre les femmes, les droits de l’enfant, la situation concernant la torture, les disparitions forcées, les exécutions sommaires, la liberté d’expression, l’intolérance religieuse, les droits économiques, sociaux et culturels et le droit au développement. Elle examinera également la question des violations des droits de l’homme dans les territoires arabes occupés. La délégation marocaine, qui participe à cette session, est composée de l’Ambassadeur Brahim Hakim, de l’ambassadeur du Maroc auprès des Nations unies à Genève, Omar Hilale, de Hamoudi Bouhanana, Gouverneur au ministère de l’Intérieur, de Mustapha Barazani, ex-membre du Bureau politique du «Polisario» et de Hind Ayoubi Idrissi, Directrice des relations internationales au ministère des Droits de l’homme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *