Les élucubrations de Mohammed Abdelaziz

Les élucubrations de Mohammed Abdelaziz

Le séparatiste en chef, Mohamed Abdelaziz, qui se trouve depuis le mercredi dernier aux Etats-Unis, a estimé que le manque de démocratie a fait du Maroc, « un pays exportateur » de terrorisme international.
Cité par l’agence espagnole EFE, qui n’a pas hésité à diffuser ses élucubrations, Mohamed Abdelaziz, alias Mohamed El Marrakchi, pense, en d’autres termes, que l’Etat marocain est responsable de la naissance d’Al Qaida, des attentats du 11 septembre, du 16 mai et du 11 mars. Une analyse sociologique et politique, savante, du patron des mercenaires, dont les propos (à dormi debout!) ont été bizarrement médiatisé par le correspondant d’EFE aux Nations-Unies, qui, soit dit en passant, est étroitement lié au représentant du polisario à l’ONU, Ahmed Boukhari. Les actions de ce dernier sont régulièrement citées par le correspondant d’EFE. Le tout savamment orchestré et béni par les représentations algériennes et espagnoles aux Nations-Unies.
Revenons aux véritables motivations de Mohamed Abdelaziz, qui se cachent derrière sa déclaration: « le Maroc exporte vers le monde les drogues et le terrorisme international ».
En fait, la tournée même du secrétaire général du polisario s’inscrit dans un objectif clair et précis. Il faut avoir à l’esprit que le polisario, en tant qu’organisation politique et militaire, vit, actuellement, les instants les plus douloureux de sa vie. Le moral de ses troupes est au plus bas. Chaque semaine, environ une dizaine de personnes quittent les camps de Tindouf pour rallier le Maroc. Le volume des aides humanitaires en provenance des quatre coins du monde a affreusement baissé. Les civils installés dans des camps de misère à Tindouf sont ainsi les premières et uniques victimes. Car les leaders du polisario, eux, s’enrichissent en détournant les aides humanitaires qui finissent dans les étalages des marchés mauritaniens et maliens. C’est, depuis quelques mois, un secret de polichinelle. En somme, le premier objectif de Mohamed Abdelaziz est de profiter de l’implication de quelques marocains dans les attentats de Madrid pour réouvrir les vannes de l’aide humanitaire et perpétuer, ainsi, « les pratiques économico-mafieuses » chères à ses protecteurs de l’ANP.
Autre objectif: attirer la sympathie du nouveau staff dirigeant en Espagne, d’où l’intérêt de recourir à l’agence EFE. Ce que Mohamed Abdelaziz ignore c’est que le cabinet de José Luis Zapatero ne se laissera pas influencer par une dépêche orpheline d’un correspondant dont les jours sont comptés aux Etats-Unis.
Les gesticulations du mercenaire en Chef se poursuivront tout au long de cette semaine, puisqu’une réunion est prévu entre lui et James Baker, à Huston, demain mardi.
Même cette rencontre ne pourra rien au polisario. Son sort est scellé. Les Etats-Unis considèrent la région du Sahel comme un terreau du terrorisme. L’Initiative pan-Sahel (PSI) est un partenariat entre les Etats-Unis, d’une part et le Mali, le Niger, le Tchad et la Mauritanie, d’autre part. Dans le cadre du PSI, l’implication de l’Algérie est continuellement mentionnée par les Américains. Suivez leur regard!

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *