Les enfants abandonnent le travail et regagnent l’école à Fès

L’insertion des enfants dans le cycle de l’éducation formelle s’inscrit dans le cadre du programme « prévention et élimination du travail des enfants dans le secteur artisanal de la wilaya de Fès », initié en 2001 par le Bureau international du travail (IPEC) et supervisé par l’AMP, précise M. N’guadi dans un entretien à la MAP.Expliquant les caractéristiques de ce programme, M. N’guadi signale que six centres de protection de l’enfance sont actuellement opérationnels. Des travailleurs sociaux y dispensent régulièrement, aux enfants âgés de moins de 12 ans, des cours d’éducation non formelle.
D’après le président de l’AMPF, ce programme vise à faire profiter les 500 enfants bénéficiant d’une éducation de qualité adaptée à leurs besoins et capacités d’un ensemble d’activités culturelles et de loisirs, d’améliorer l’état de santé de 1000 « petits artisans », sensibiliser les familles aux dangers du travail des enfants et à l’importance de l’éducation et de la formation de leurs enfants.
Ce programme a également pour objectifs d’améliorer les conditions de travail des enfants de moins de 18 ans et d’inciter les artisans à ne pas embaucher les enfants de moins de 12 ans. Rappelant que ce programme a atteint 83 pc des objectifs immédiats et ce, grâce aux efforts déployés par les deux partenaires qui ont installé des cellules d’écoute et de soutien psychologiques aux enfants et lancé des campagne de sensibilisation auprès des personnes impliquées, notamment les familles et les employeurs.
De même, 1.059 familles ont reçu des visites à domicile pour être sensibilisées sur l’impact négatif du phénomène, ainsi que 1.052 maîtres-artisans ont bénéficié de cette sensibilisation lors de réunions organisées au sein des ateliers et coopératives artisanales

• Schéhérazade Alaoui (MAP)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *