Les engagements de l’observatoire

L’Observatoire de Promotion Economique et Culturelle du Maroc organise dimanche à Tanger une rencontre dans le cadre de la coopération entre la Belgique et le Maroc. Une rencontre qui sera clôturée en beauté par un concert gratuit de Cheb Mami et Charles Dumont. Tanger abritera dimanche 3 août une rencontre entrant dans le cadre de la coopération entre la Belgique et le Maroc. Initiée par l’Observatoire de Promotion Economique et Culturelle du Maroc en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tanger. Cette rencontre, qui se tiendra sous le haut patronage de SM le Roi, permettra de sceller plusieurs accords de partenariat entre le Royaume de Belgique et le Royaume du Maroc, principalement dans le domaine de la Santé, et ce pour la région du Nord. Au cours d’une conférence de presse, tenue récemment à Casablanca, les responsables de l’Observatoire, basés à Bruxelles, ont fait remarquer que le Nord du Maroc souffre d’un manque d’infrastructures et d’équipements sanitaires, de rénovation des hôpitaux et centres de santé, et dont les besoins ne cessent de s’intensifier, en raison de l’explosion démographique et de l’allongement de l’espérance de vie. Cette démarche entre dans le cadre des divers engagements pris par l’Observatoire de Promotion Economique et Culturelle du Maroc à Bruxelles, afin d’accompagner efficacement tous projets et toutes actions permettant de faire face notamment à la réforme de structures économiques et sociales du Maghreb, à la précarité du tissu social menant à l’exclusion et à la pauvreté, aux principaux défis auxquels est confronté l’espace euro-méditerranéen. De même, son action s’inscrit dans le cadre de la lutte conjointe contre l’immigration illégale, l’application des accords dans le domaine des droits de l’Homme, la Défense, la protection des ressources environnementales et la sécurité maritime. Et principalement la mise à des niveaux similaires des pays du Maghreb, pouvant soutenir une zone de libre- échange, qui doit être une source de prospérité, de nouvelles capacités économiques, productives et technologiques. C’est ce qui ressort du discours de Dominique Rambaud, le président de l’Observatoire, qui est également membre du Parlement Européen chargé des Relations avec le Maghreb. Mme Rambaud est également connue pour être la coordinatrice de l’initaitive «passeport pour la liberté», récemment attribué à Mimouni Zeggai, détenu à Tindouf depuis 1976. L’observatoire entend formaliser ce genre de démarches en adoptant les contacts avec les pays de l’Union européenne individuellement et pas seulement en tant qu’entité. En marge de cette rencontre, l’association Solidarité-Maghreb organise, dans le cadre de la semaine belgo-marocaine et à l’occasion de la Fête du trône, un concert gratuit au cours duquel se produiront notamment la star internationale du raï, Cheb Mami, le chanteur français Charles Dumont, et le maâlem gnaoui Mahmoud Guinéa. Selon Fouad Benabdelkader, le jeune secrétaire général de l’Observatoire, celui-ci aura en charge de formaliser, dans la perspective d’un Maghreb uni, prospère et stable, divers programmes de coopération régionale, en les ouvrant, en priorité, à la société civile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *