Les enseignants du secondaire entament une grève

Les enseignants du secondaire entament une grève

Les adhérents de trois syndicats autonomes d’enseignants ont entamé, dimanche, une grève d’une semaine en vue d’obtenir des augmentations de salaires après l’échec d’une ultime négociation avec le ministère de tutelle, ont annoncé ces organisations. Le Conseil national autonome des professeurs d’enseignement secondaire et technique (CNAPEST), le Syndicat national autonome des professionnels de l’enseignement secondaire et technique (Snapest) et l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (UNPEF) entendent notamment protester contre la non rétroactivité depuis 2008 du versement d’indemnités, ont-ils précisé. Les trois syndicats ont jugé que la réunion tenue jeudi dernier avec le ministre de l’éducation Boubekeur Benbouzid, avait été infructueuse.
Le coordinateur national du Snapest, Meriane Meziane, a affirmé à l’AFP que 90 à 100% des enseignants du secondaire selon les wilayas (départements) participaient au mouvement. Le taux dans le primaire et l’enseignement moyen (collèges) se situe entre 75 et 80%. «Le marasme dans l’enseignement et l’unité syndicale expliquent le succès du mouvement», qui sera reconduit par la suite «si nos revendications ne sont pas satisfaites», a-t-il ajouté. Selon les chiffres du ministère, 11% des enseignants du primaire ont suivi le mot d’ordre de grève contre 19,9% dans l’enseignement moyen et 33,17% dans le secondaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *