Les enseignants ex-contractuels regagnent les classes ce lundi

Les enseignants ex-contractuels regagnent les classes ce lundi

Ils porteront des brassards noirs en revendiquant l’intégration dans la fonction publiqueAprès plusieurs semaines de contestations, les enseignants grévistes vont enfin regagner les classes dès ce lundi 29 avril. C’est ce qu’annonce la Coordination nationale dans un communiqué publié samedi 27 avril. La suspension de la grève nationale a été décidée à l’issue du conseil national de la coordination qui s’est tenu dans la soirée du vendredi 26 avril. Au cours de cette réunion, 62 sections régionales de la coordination ont voté en faveur de la reprise des cours, contre 11 qui ont voté pour le maintien de la grève.Il est important de noter que cette suspension de la grève intervient après la décision du ministre Said Amzazi de suspendre les négociations avec les enseignants des académies régionales. Le ministère avait clairement fait savoir que le dialogue ne sera possible que si les cadres des académies régionales regagnent leurs lieux de travail. Les enseignants reprendront ainsi les cours mais porteront des brassards noirs en guise de protestation contre le recrutement par les Académies régionales de l’éducation et de la formation. Ces derniers continuent de revendiquer l’intégration dans la fonction publique. Les grévistes comptent respecter les engagements pris lors de la réunion tenue le 13 avril dernier avec le ministère de l’éducation nationale.Lors de cette réunion, leur représentant avait accepté de suspendre les grèves et de reprendre les cours le lundi 15 avril et ce en échange de la levée de toutes les mesures disciplinaires prises à leur encontre. Le ministère de tutelle a assuré avoir tenu ses promesses à travers notamment la suspension des procédures administratives contre certains enseignants des académies, le versement des salaires gelés, le réexamen de la situation des enseignants suspendus ainsi que le report du concours de qualification professionnelle pour permettre aux concernés de mieux se préparer. Signalons que ces grèves qui se sont enchaînées ne sont pas sans conséquence sur la scolarisation des élèves.Les Aref ont entamé un processus de sécurisation de l’enveloppe horaire des apprentissages par le biais du réajustement des emplois du temps et de gestion de ressources humaines. Ainsi, les académies régionales ont fait appel aux réserves de professeurs disponibles au niveau des établissements scolaires. Parmi les autres mesures prises figurent la réadaptation des tableaux de services pour les professeurs se dotant d’un emploi de temps allégé, la réadaptation des classes de groupage pour certaines matières ainsi que le redéploiement des ressources humaines. Rappelons que les académies avaient lancé des cours de soutien pour rattraper les heures de cours perdues et permettre ainsi aux élèves d’être en mesure de passer leurs épreuves d’examens dans les meilleures conditions possibles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *